/news/currentevents
Navigation

Encore des coups de feu dans la métropole

Un véhicule a été ciblé dans l’ouest, à Pointe-Claire

Coup d'oeil sur cet article

Des coups de feu tirés dans le stationnement d’un centre commercial dimanche soir dans l’ouest de l’île de Montréal laissent pantois des commerçants et des clients, car il s’agit d’un événement rarissime dans le secteur.

Les détonations, entendues vers 22 h 30 près du centre commercial Fairview, situé sur la route Transcanadienne, à Pointe-Claire, seraient les premières comptabilisées dans cette ville depuis 2019, selon une recension du Journal.

Ce véhicule garé dans le stationnement du centre commercial Fairview, dans l’ouest de l’île, a été atteint de plusieurs projectiles dimanche en fin de soirée.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Ce véhicule garé dans le stationnement du centre commercial Fairview, dans l’ouest de l’île, a été atteint de plusieurs projectiles dimanche en fin de soirée.

Une information que le Service de police de Montréal (SPVM) n’a pas été en mesure de confirmer lundi.

Chaud, le mois de juillet

Chose certaine, jusqu’à maintenant, le mois de juillet s’avère particulièrement chaud sur l’île de Montréal, car 13 événements impliquant une arme à feu s’y sont produits.

Mais cette fois-ci, « ce n’est vraiment pas un quartier difficile [où ça s’est passé], a mentionné Alexis Lachance, gérant au Second Cup du Fairview. Je ne pense pas qu’on va revoir ça d’ici peu. »

Informé de la nouvelle par Le Journal, Yoan Fucile, du magasin de vêtements Gaudì, était tout aussi stupéfait.

Mustafa, un client régulier du centre commercial qui a préféré taire son nom de famille, espère qu’il s’agit d’un cas isolé. « Généralement, c’est dans Montréal-Nord ou l’est de Montréal, mais pas dans l’ouest », a résumé celui qui réside à Pointe-Claire depuis presque 25 ans.

Cette fois, les faits se sont produits devant l’entrée du restaurant The Keg.

Il était alors l’unique commerce ouvert dans l’ensemble du centre. « Ça n’a aucun rapport avec nous en tant que tel », a tenu à souligner le gérant Jonathan Ranger.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Peu d’informations

Si personne n’a été blessé par les tirs, le mystère plane toujours quant à l’identité de ceux qui étaient visés par l’attaque et à celle des suspects. Des témoins ont toutefois été interrogés par les enquêteurs.

Sur les lieux, les policiers ont retrouvé au moins une douille au sol, a indiqué l’agente Caroline Chèvrefils, porte-parole du SPVM.

Selon la police, un véhicule suspect se serait approché du Honda CRV gris avant que son ou ses occupants fassent feu sur le VUS et prennent la fuite. Le véhicule de la victime a heurté un autre véhicule stationné au moment de prendre la fuite.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI, Valérie Gonthier et Antoine Lacroix


Le SPVM n’avait aucune hypothèse à communiquer pour l’instant.