/news/coronavirus
Navigation

20 000 spectateurs à Québec: la tenue d'un concert-test est «nécessaire», juge un médecin

20 000 spectateurs à Québec: la tenue d'un concert-test est «nécessaire», juge un médecin
Photo d'archives Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Le concert-test encadré par des chercheurs qui devrait avoir lieu sur les plaines d’Abraham le 25 septembre prochain est «nécessaire», d’après le docteur Boris Revollo, virologue-infectiologue et co-instigateur du festival Love of Lesbians de Barcelone, qui a déjà servi de test.

• À lire aussi: Déconfinement: un concert-test sur les plaines d'Abraham en septembre

• À lire aussi: Spectacle-test: les promoteurs pas pressés de prendre une décision

• À lire aussi: Vivement le retour d’un vrai Festival d'été de Québec en 2022

La réalisation d’un tel concert, qui permettra notamment à jusqu’à 20 000 personnes doublement vaccinées de se réunir le temps d’un événement, fournira des informations hautement importantes pour la communauté scientifique quant à la reprise de la culture, a mentionné le médecin, mardi, au micro de Vincent Dessureault, sur QUB radio.

Cependant, la vigilance doit demeurer, tout comme le masque.

L’infectiologue croit que même si tous les spectateurs étaient pleinement vaccinés, il serait imprudent de lever la consigne du port du couvre visage dans un tel rassemblement, même à l’extérieur.

«Il faut se rappeler qu’il y a certains vaccins qui n’offrent pas à 100% la protection contre le variant Delta. Ce variant est particulièrement contagieux et je pense qu’il peut y avoir un risque accru chez les participants», a expliqué le Dr Revollo.

Les festivals-tests en Europe ont connu quelques ratés. La règle du port du masque a été plutôt difficile à faire respecter à la foule, et quelques cas de COVID-19 ont été décelés chez les participants dans les jours suivant l’événement. Toutefois, à l’époque, il n’y avait pas la présence accrue du variant Delta, comme c’est le cas au Québec, et le taux de vaccination était moindre que celui de la Belle Province, a nuancé l’infectiologue.

Lors du festival Love of Lesbians de Barcelone, où les participants avaient tous des masques N95, seuls 6 cas de COVID-19 sur 5000 participants ont été enregistrés.

Selon le Dr Revollo, la tenue d’un concert-test a sa raison d’être, pour la recherche. Par contre, les organisateurs doivent avoir la latitude de pourvoir reporter ou annuler l’événement à tout moment, si la situation épidémiologique n’est pas propice.

«Il faut avoir la capacité d’arrêter un projet du jour au lendemain [...] si vous n’avez pas un taux d’infections très élevé en septembre, faites le concert, parce que ça va aider la communauté, mais si jamais vous avez un taux d’incidences très élevé, je pense qu’il faut avoir la capacité de dire non!» a martelé le Dr Boris Revollo.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres