/news/green
Navigation

Alerte pollution à New York, atteinte par des fumées venues de l'ouest

Alerte pollution à New York, atteinte par des fumées venues de l'ouest
AFP

Coup d'oeil sur cet article

New York et plusieurs régions de l'est des États-Unis et du Canada ont été couvertes mardi d'un voile gris au goût de fumée, causé par des incendies dans l'ouest des États-Unis et au Canada. 

• À lire aussi: La qualité de l’air mauvaise d’un océan à l’autre

• À lire aussi: L'Ouest américain brûle, un fournisseur d'électricité mis en cause

• À lire aussi: L'Ouest américain dans la crainte de nouveaux incendies

Les services de protection de l'environnement de l'État de New York ont émis pour l'ensemble de la journée une alerte à la qualité de l'air, systématique dès lors que sont attendus des taux de concentration de particules fines supérieurs à 35 microgrammes par mètre cube.

Selon un spécialiste de ces services, il n'est pas rare que des fumées d'incendies venus de l'ouest atteignent la région new-yorkaise, mais elles restent généralement suffisamment haut dans l'atmosphère pour ne pas affecter la qualité de l'air. La fumée est cette fois plus basse que d'habitude, a-t-il indiqué.

Ce phénomène devait cependant disparaître mercredi, avec l'arrivée attendue d'un front froid sur la région new-yorkaise, selon un porte-parole du service météorologique national américain, le National Weather Service.

Alerte pollution à New York, atteinte par des fumées venues de l'ouest
AFP

Plusieurs gros incendies ravagent depuis quelques jours l'ouest des États-Unis – notamment en Californie, dans le Nevada et dans l'Oregon, où sévit le dangereux Bootleg Fire – alors même que la saison des feux ne fait que commencer.

Au Canada, plus de 2000 personnes ont été évacuées ces derniers jours dans la province de l'Ontario, la plus peuplée du pays, et plus de 200 feux étaient actifs dans cette province et celle, voisine, du Manitoba, selon des chiffres des autorités partagés mardi.