/sports/jo
Navigation

Tokyo, une belle vitrine pour le softball

Tokyo, une belle vitrine pour le softball
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Même si la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo aura lieu ce vendredi 23 juillet, certaines compétitions prendront leur envol dès mercredi pour le Canada, notamment avec deux matchs de softball. 

Après une première partie contre le Mexique, l’équipe canadienne se mesurera aux Américaines, en soirée.

«Ceci est le moment dont notre équipe rêve depuis que le softball a été annoncé au programme des Jeux de Tokyo [en 2016], a émis la lanceuse Lauren Regula, dans un communiqué publié plus tôt cette semaine. Ces matchs de softball vont être très excitants. On se sent très bien avec où nous sommes, car on n’a négligé aucun détail. Nous avons fait le travail physique et psychologique, nous avons mis notre temps et maintenant, c’est le temps d’embarquer sur le terrain et jouer notre jeu pour notre pays.»

Dirigée par le Néo-Écossais Mark Smith, la formation canadienne ne compte sur aucune joueuse du Québec. Malgré tout, le président de Softball Québec, Stéphane Drouin, note l’importance de la présence de la discipline à Tokyo aux yeux de sa fédération.

«Au Québec, on a Geneviève Gaudreau qui compte parmi les arbitres du tournoi. Ce n’est pas une joueuse, mais c’est super motivant pour nous, a noté Drouin. Nos joueuses seront rivées sur leur écran. On sent beaucoup d’excitation autant pour ceux et celles qui jouent au niveau récréatif qu’au niveau élite.»

Geneviève Gaudreau
Photo d'archives, Agence QMI
Geneviève Gaudreau

Aucun spectateur

À propos de la composition de l’équipe du Canada, qui compte 15 joueuses, sept proviennent de la Colombie-Britannique, dont Regula, et sept autres sont originaires de l’Ontario. Native de la Saskatchewan, la voltigeuse Jennifer Gilbert complète le club.

«Nous sommes reconnaissants d'être ici, a par ailleurs déclaré Smith, mardi, lors d’une conférence de presse en vue du tournoi prévu au Fukushima Azuma Stadium. J'aimerais que le stade soit rempli, mais cela ne changera rien à la passion et à l'intensité que notre équipe va démontrer.»

Le Canada risque de se battre pour l’obtention d’une médaille, puisque seulement six pays sont représentés. En plus du Mexique et des États-Unis, le Japon, l’Australie et l’Italie prennent part à ce grand rendez-vous.

- L’équipe canadienne féminine de soccer entamera également son tournoi olympique, dès mercredi, avec une rencontre face au Japon. Dans ce cas-ci, les Québécoises Gabrielle Carle et Évelyne Viens comptent parmi les joueuses de la formation nationale.