/sports/football/alouettes
Navigation

Une offensive déjà rodée chez les Alouettes

Christophe Normand
Photo d'archives, Chantal Poirier Christophe Normand

Coup d'oeil sur cet article

Aux dires du centre-arrière Christophe Normand, l’attaque des Alouettes de Montréal pourrait être dévastatrice en 2021 dans la Ligue canadienne de football (LCF).

• À lire aussi: Alouettes: Cranston en avant de Dequoy

• À lire aussi: Alouettes: Philippe Gagnon part avec une longueur d’avance

• À lire aussi: «Montréal me voulait et je voulais revenir» – Alexandre Chevrier

Selon le vétéran qui en sera à sa deuxième campagne dans l’uniforme des «Moineaux», l’unité offensive est en avance sur sa progression, et ce, en moins de deux semaines de camp d’entraînement.

«Nous ne pratiquons pas notre cohésion ou notre chimie. Nous les avons déjà, ça se sent, a affirmé Normand mardi, lors d'un entretien téléphonique. Quand la première équipe est sur le terrain, nous peaufinons déjà des détails. Habituellement, cela se fait après quelques semaines dans la saison. J’ai l’impression que nous serons en mesure de développer de très belles choses en offensive.»

Le produit du Rouge et Or de l’Université Laval croit que cela est dû au fait que la majorité des partants, dont le quart-arrière Vernon Adams fils, sont de retour après avoir disputé la saison 2019 avec le club de la Belle Province.

«Nous avons 11 gars sur 12 qui sont de retour cette année. Je n’ai jamais vu ça depuis que j’évolue dans la LCF. Il y a habituellement beaucoup de mouvement dans le circuit, surtout depuis qu’ils ont instauré les contrats d’une saison. C’est une chance que nous avons.»

Le malheur des uns...

Sur le plan personnel, Normand devrait avoir un rôle plus important en attaque en 2021. Cela est dû à la décision du centre-arrière Spencer Moore de renoncer à la saison pour rester auprès de sa famille.

«Je comprends sa décision et que ça puisse être difficile pour lui. De mon côté, j’hérite de son poste et j’en suis satisfait. Comme je l’ai toujours fait sur les unités spéciales, je vais travailler fort pour performer en attaque.»

«Mon camp se déroule super bien, a ajouté le Bromontois. J’ai travaillé pendant la saison morte et ça parait. Je suis en forme physiquement.»