/news/politics
Navigation

Sondage Léger: les Québécois ne veulent pas d'élections cet été

Une majorité de Québécois s’oppose à la tenue d’une campagne électorale durant l’été

Coup d'oeil sur cet article

L’été, ce n’est pas fait pour voter, viennent de répondre les Québécois dans le dernier coup de sonde de la firme Léger. Le sondage s’est déroulé au moment où plusieurs signaux lancés par le gouvernement de Justin Trudeau pointent vers des élections fédérales bientôt.

• À lire aussi: Trudeau n’aura pas le droit à l’erreur


Il y a des rumeurs voulant qu’il y ait un déclenchement des élections fédérales au mois d’août pour un scrutin en septembre. Personnellement, souhaitez-vous ou non qu’il y ait des élections en septembre?  

  • Non : 55%  
  • Oui : 27%  
  • Ne sait pas : 17%   

MAJORITAIREMENT RÉFRACTAIRES

Justin Trudeau aura fort à faire pour convaincre les Québécois qu’un scrutin est nécessaire. Les électeurs bloquistes sont particulièrement réfractaires à cette idée. Cela n’augure pas très bien pour le premier ministre, alors que se dessinent des courses à deux au Québec avec la faiblesse des conservateurs et du NPD. 


Souhaitez-vous que le prochain gouvernement fédéral soit un gouvernement minoritaire ou un gouvernement majoritaire?  

  • Majoritaire : 43%  
  • Minoritaire : 37%  
  • Ne sait pas : 20%   

OUVERTS À DU CHANGEMENT

Les Québécois sont déchirés à savoir s’ils souhaitent un changement de configuration à la Chambre des communes. Un bloc assez important souhaite l’élection d’un autre gouvernement minoritaire, ce qui n’est pas étonnant, compte tenu du fait que les intentions de vote pointent dans cette direction en ce moment.  


Qui, selon vous, portera la responsabilité du déclenchement des élections, est-ce surtout le gouvernement libéral actuel ou surtout les partis d’opposition?  

  • Surtout le gouvernement libéral actuel : 58%  
  • Surtout les partis d'opposition : 23%  
  • Ne sait pas : 19%   

UNE MAROTTE LIBÉRALE

Les électeurs ne sont pas dupes : s’il y a campagne, ce sera parce que le premier ministre l’aura voulu. M. Trudeau prépare le terrain depuis des mois en accusant les oppositions de bloquer les travaux au Parlement. Son message ne semble pas avoir pénétré les esprits.


Êtes-vous inquiet ou non de devoir aller voter durant la pandémie?  

  • Non : 83%  
  • Oui : 12%  
  • Ne sait pas : 4%   

VOTER EN PANDÉMIE? POURQUOI PAS!

La pandémie n’est pas un prétexte pour mettre la démocratie sur la glace, selon une très forte majorité des sondés. Si on peut aller prendre un verre en terrasse, pourquoi se refuser d’aller aux urnes ? Élections Canada souhaite toutefois une campagne plus longue pour pallier les imprévus, ce qui pourrait désavantager le gouvernement libéral sortant.  

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62 

MÉTHODOLOGIE  

Un sondage web a été réalisé auprès de 1001 Québécois(es) pouvant s’exprimer en français ou en anglais ◼ Les données ont été collectées du 16 au 18 juillet 2021 ◼ PONDÉRATION Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la langue maternelle, de la région, du niveau de scolarité, de la présence d’enfants dans le ménage, afin d’assurer un échantillon représentatif de la population québécoise. MARGE D'ERREUR Il n’est pas possible de calculer une marge d’erreur sur un échantillon tiré d’un panel, mais à titre comparatif, la marge d’erreur maximale pour un échantillon de 1001 répondants est de 3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.

  • Écoutez la chronique politique de Marc-André Leclerc, chroniqueur au Journal de Montréal et de Québec sur QUB radio :

À VOIR AUSSI