/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Un manque de tranchant

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

Même si la prestation du CF Montréal mercredi soir n’était pas sa meilleure avec un seul tir cadré, l’entraîneur-chef Wilfried Nancy a porté un regard moins critique que ce qu’on aurait pu anticiper sur le match.

• À lire aussi: Séquence freinée à six matchs

« Je crois qu’on a fait un bon match, on a été mieux défensivement. Dans l’utilisation du ballon et avec ce qu’on voulait faire, on a causé des problèmes à New York, mais ils ont été plus tranchants dans leurs occasions.

« Considérant le contrôle du ballon qu’on a eu, on aurait pu se créer plus de chances. Je reste un peu sur ma faim. »

Montréal a effectivement eu un peu plus le ballon, mais s’est souvent montré maladroit avec celui-ci.

Changements

Comme il s’agit du match du milieu dans une séquence de trois parties en huit jours, Wilfried Nancy a effectué une importante rotation avec cinq changements, histoire de reposer plusieurs partants pour la rencontre de dimanche contre la Nouvelle-Angleterre, équipe qui domine le classement de l’Est. On a perçu plusieurs problèmes de communication au cours de la partie, mais Joel Waterman croit qu’il n’y en a pas eu tant que ça.

« Des problèmes de communications ? Oui et non, on savait qu’il y aurait une rotation importante. Je ne crois pas que c’était un problème, mais on a ajusté certaines choses à la demie.

« C’est une semaine de trois matchs, on passe au prochain », a ajouté l’attaquant Bjørn Johnsen.

Justement confiné au poste de réserviste, Johnsen estime que l’équipe aurait pu offrir une performance offensive plus aboutie et méritait probablement un meilleur sort.

« On a créé plusieurs chances en première demie, on a marqué un but hors-jeu et nous avons l’impression qu’on aurait pu créer l’égalité, c’était un résultat justifiable. »

Jouer plus

Parlant de Johnsen, le retour au jeu de Mason Toye fait en sorte qu’il amorçait un premier match depuis le 29 mai dernier, le premier de la séquence de six matchs sans défaite qui a précédé ce revers.

On a convenu qu’il voulait voir plus d’action, lui qui n’a que deux buts à sa fiche.

« Bien sûr que je veux jouer, mais on traverse une bonne séquence et c’est difficile de changer la recette quand ça va bien.

« Je comprends la situation, mais je sais que je peux aussi être fatal dans la surface et je veux pouvoir le montrer. »

Quant à la séquence, il assure que les joueurs n’étaient pas au courant même si on va le prendre avec un grain de sel.

« La plupart d’entre nous ne regardent pas le classement alors nous ne sommes pas au courant de cette séquence, mais on sait qu’on obtient des résultats ces temps-ci. »