/sports/racing
Navigation

Jaguar en Formule E pour y rester

Jaguar en Formule E pour y rester
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jaguar a annoncé jeudi qu’elle s’engageait à long terme en Formule E, en vue de l’introduction de la troisième génération de monoplaces, dans le cadre d’un plan plus large qui doit culminer avec la neutralité carbone de la compagnie mère Jaguar Land Rover en 2039. 

Jaguar avait déjà accepté la nouvelle réglementation du Championnat du monde qui entrera en vigueur pour la saison 2022-2023 et qui permettra de mettre sur la piste des voitures rechargeables plus légères et plus puissante. Cette dernière passera en effet de 250 à 350 kW, tandis que la récupération d’énergie au freinage atteindra 600 kW, comparativement à 250 kW présentement.

La marque anglaise a cette fois précisé les détails de sa stratégie «Reimagine», indiquant vouloir utiliser les technologies développées pour la série afin d’appuyer la «renaissance de Jaguar à titre de marque de voitures tout-électriques de luxe» d’ici 2025.

«La troisième génération de monoplaces de FE est un nouveau chapitre passionnant pour le Championnat du monde tout électrique, a indiqué Thierry Bolloré, directeur général de Jaguar Land Rover, dans un communiqué. La série s’avère déjà être l'environnement idéal pour concevoir, collaborer, tester et développer rapidement de nouvelles technologies durables.

Objectif commun

Jaguar est ainsi devenu la sixième équipe à s'engager pour plusieurs saisons avec le nouveau règlement technique après Mahindra, Porsche, Nissan, DS et NIO333. Aux yeux du Québécois Jamie Reigle, directeur général de la FE, cette décision de Jaguar vient solidifier le but que s’était donné la série à ses débuts.

«C’est un témoignage de l’objectif commun, a dit Reigle. La troisième génération apporte avec elle une opportunité sans précédent pour un constructeur haut de gamme comme Jaguar de présenter l'innovation d'un point de vue sportif sur la piste, les progrès technologiques sur nos routes et d'atteindre un public mondial avec des courses spectaculaires dans les centres-villes du monde entier. Nous sommes ravis que Jaguar se joigne à nous dans ce voyage.»

Audi et BMW ne seront pas de retour au terme de la saison 2021-2022, mais Mercedes devrait bientôt annoncer elle aussi son engagement, tandis que Dragon a déjà annoncé que Bosch allait concevoir le groupe motopropulseur en vue d’une participation au Championnat au-delà de la prochaine campagne.

Jaguar est actuellement au troisième rang du classement des équipes avec seulement cinq points de retard derrière Virgin, en tête. Sam Bird est premier chez les pilotes (81 points), tandis que Mitch Evans (60) est huitième.

L’un tentera de conserver la tête et l’autre de réduire l’écart à l’occasion de l’ePrix de Londres, cette fin de semaine, dont les deux courses seront diffusées sur les ondes de TVA Sports.