/opinion/columnists
Navigation

Les woke n'ont rien inventé

Coup d'oeil sur cet article

Chaque génération croit qu’elle a tout inventé et qu’avant elle, le monde croupissait dans la misère intellectuelle la plus crasse.

C’était comme ça dans la Rome antique, au siècle des Lumières en France et pendant la révolution industrielle en Angleterre.

Sans oublier les hippies.

AVANT EUX, LE DÉLUGE

Mais avec les woke, on atteint un degré inégalé dans le narcissisme. 

C’est comme s’ils avaient tout inventé.

Or, j’ai des petites nouvelles pour vous, chers petits lapins. Le monde existait avant que vous n’existiez.

Je sais, c’est dur à croire ! Après tout, vous êtes le cadeau que Dieu a envoyé à l’humanité, l’équivalent du fameux monolithe noir de 2001 : l’Odyssée de l’espace.

Mais c’est pourtant la triste vérité.

Prenez le concept de la « fluidité des genres ». Les woke croient qu’ils l’ont inventé.  

Hello ?

David Bowie, ça vous dit quelque chose ? Le glam rock ? Alice Cooper ? Queen ? Elton John ? The New York Dolls ? Marc Bolan ? Andy Warhol et les Velvet Underground ?

La moitié des rock stars des années 1960 et 1970 jouaient avec les stéréotypes sexuels ! Vous n’avez jamais vu la pochette de Some Girls des Rolling Stones ?

Et que dire des dandys du XIXe siècle, comme Baudelaire, Eugène Sue ou Beau Brummel ? Les flappers des années 1920 qui s’habillaient en homme ? Richard Wagner qui portait des robes multicolores ? 

Shakespeare qui faisait dire à Lady Macbeth : « Unsex me ! » ? Marlene Dietrich qui portait un smoking dans Morocco de Joseph von Sternberg ?

Vous avez déjà vu des dessins des hommes qui peuplaient la cour des rois de France ? Avec leur perruque poudrée, leur chemise à froufrou et leurs souliers à talons, ils feraient passer vos transgenres non binaires pour Arnold Schwarzenegger !

Vraiment, vous croyez avoir inventé l’androgynie ?

Si oui, désolé, les amis, mais vous êtes ignares ! Incultes !

Arrêtez de vous regarder le nombril et ouvrez une encyclopédie, ça presse !

Vous n’avez jamais vu comment les gars s’habillaient dans les années 1980 ? Les vêtements pastel, les yeux maquillés au crayon khôl ? Et les filles qui avaient des épaulettes carrées, comme des militaires ?

À la limite, vos parents étaient moins coincés que vous !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LA RACE COMME PRISON

Vous pensez que votre discours qui affirme que la personnalité d’un individu est déterminée par la couleur de sa peau est nouveau ?

Mais les militants du KKK pensaient exactement ça !

Eux aussi croyaient que les individus ne pouvaient échapper à leur race ! Eux aussi considéraient la race comme une sorte de prison, qui détermine la totalité de votre être, de votre naissance à votre mort !

Eux aussi faisaient l’apologie de la séparation raciale ! 

Eux aussi croyaient que les patrons d’entreprise devaient prendre en considération la race d’un individu au moment de l’embauche !

Vous n’avez rien inventé. Cette obsession de la race a – malheureusement – toujours existé !

À l’époque, on appelait ça de la discrimination. Vous, vous appelez ça de la discrimination positive.

Mais c’est encore et toujours de la discrimination. 

LA ROUE TOURNE

Pour certains, l’Histoire est une ligne droite, faite de ruptures.

Pour d’autres, c’est une roue qui tourne. 

Les modes se suivent et se ressemblent. 

Et la mode des genres « coulés dans le béton », qui n’est plus en vogue aujourd’hui, reviendra.