/sports/hockey
Navigation

Mark Giordano fait un dernier sacrifice pour les Flames

Mark Giordano fait un dernier sacrifice pour les Flames
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ayant toujours tout donné pour les Flames, Mark Giordano a quitté Calgary avec le même état d’esprit: faire ce qui était le mieux pour l’équipe.

• À lire aussi: Déception à Seattle

• À lire aussi: Le Kraken ignore Carey Price

Âgé de 37 ans, le défenseur pourra encore rendre de fiers services au Kraken de Seattle, qui l’a sélectionné mercredi soir lors du repêchage d'expansion. Après tout, le Torontois a connu ses meilleurs moments en carrière il y a trois saisons, décrochant le trophée Norris après avoir totalisé 74 points en 78 parties.

Mais sachant qu’il s’approchait de la fin, il souhaitait faire un dernier sacrifice pour le club qui lui a donné sa première chance: partir pour l’État de Washington afin de permettre au directeur général des Flames Brad Treliving de protéger trois défenseurs plus jeunes en Christopher Tanev, Noah Hanifin et Rasmus Andersson.

«Passer par ce processus vous en dit beaucoup sur la personne, a dit Treliving selon des propos rapportés par Sportsnet. Il m’a dit: "tu dois jouer intelligemment. Souviens-toi, j'ai [bientôt] 38 ans." Il mourrait d'envie de rester ici, mais il a regardé la situation et a dit: "c’est ce qui est le mieux pour l’intérêt de l’équipe à long terme".»

C’est malgré tout un leader reconnu et un exemple de persévérance que les Flames ont perdu. Treliving a d’ailleurs indiqué qu’il avait espéré jusqu’au dernier moment pouvoir retenir les services de son capitaine même s’il ne l’avait pas protégé, mais le prix demandé par son homologue Ron Francis était beaucoup trop élevé.

Et si les options étaient présentes pendant la dernière saison pour éviter de perdre Giordano sans rien obtenir en retour, Treliving a plutôt choisi de se concentrer sur la lutte pour une place en séries éliminatoires. Un objectif que l’équipe n’a finalement pas réussi à atteindre.

«S'il y avait eu un moyen, dans des limites raisonnables, pour que cela ne se produise pas, nous aurions certainement tenté le coup, a expliqué le DG. Mark a compris la situation. En fin de compte, nous cherchions des moyens pour empêcher [cette situation], mais vous devez prendre des décisions de "business". C’est un triste jour.»

Un nouveau départ

De son côté, Giordano a avoué avoir été sous le choc lorsque les choses se sont concrétisées. Et même s’il quitte l’organisation avec laquelle il a passé toute sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), il souhaite rester positif dans cette nouvelle étape de sa vie.

«Ce fut 24 heures étranges, bien sûr, mais après le choc initial, j'étais ravi de sortir ici et de visiter la ville et j'ai passé une bonne journée, a lancé Giordano. Je vais juste continuer à essayer d'avancer. Ce sera une nouvelle opportunité pour moi. C’est quelque chose de nouveau et je vais transformer cela en positif.»

À VOIR AUSSI