/finance
Navigation

Pari réussi pour les pêcheurs de homards

Pari réussi pour les pêcheurs de homards
Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

Les attentes étaient très élevées quant au départ des homardiers, qui sont revenus au quai au début du mois de juillet.

• À lire aussi: 21 choses à faire durant votre prochain road trip en Gaspésie

En effet, la saison précédente a mis la barre haute. «C’était la meilleure pêche depuis environ cinq ans», affirme Jean Côté, directeur scientifique du Regroupement professionnel des pêcheurs du sud de la Gaspésie (RPPSG). 

En 2021, les pêcheurs ont vécu 68 jours d’activités intenses, mais ils ont porté fruits. Les homardiers ont accueilli à bord plusieurs homards commerciaux. 

À la suite de cette abondante pêche, la compétition a commencé chez les poissonneries afin de mettre la main sur des homards à vendre. 

Les points de service du Bas-Saint-Laurent devaient faire concurrence aux Américains et Européens en acceptant de payer le nouveau coût établi. 

De plus, cette compétition a également paru dans les prix de vente. «Nous avons dû augmenter le prix de 70% comparé à l’année dernière, afin de pouvoir atteindre un profit», mentionne Sarah Landry, copropriétaire de la Poissonnerie Gagnon. 

Malgré cette hausse de prix, plusieurs clients étaient au rendez-vous. « On a subi une baisse, mais les clients étaient là et achetaient d’autres fruits de mer pour compenser», ajoute Sarah Landry. 

La vente de homards a connu un fort achalandage aux alentours de la fête des Mères, mais elle se montre tranquille pour la saison estivale. 

À VOIR AUSSI