/news/currentevents
Navigation

Louiseville: de nouveaux éléments dans l'enquête sur la disparition de Mélissa Blais

Coup d'oeil sur cet article

Des objets trouvés il y a deux semaines pourraient permettre de faire avancer l’enquête sur la disparition de Mélissa Blais, survenue il y a près de quatre ans à Louiseville, en Mauricie.

Les nouveaux éléments trouvés par la famille de Mélissa Blais derrière l’ancien centre communautaire de Louiseville, soit près de la petite rivière du Loup, seraient actuellement analysés par la Sûreté du Québec (SQ).

  • Écoutez l'entrevue du président de Meurtres et Disparitions Irrésolus du Québec, Stéphane Luce, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:

C’est d’ailleurs de cet endroit qu’a été émis le dernier signal du cellulaire de la jeune femme, qui avait 34 ans au moment de sa disparition le 2 novembre 2017.

Vendredi, la demi-sœur de Mélissa Blais, Manon St-Pierre, n’a pas précisé à TVA Nouvelles la nature des objets trouvés, afin de ne pas nuire à l’enquête.  

  • Écoutez l'entrevue d'Alexandre Dubé avec François Doré, policier à la retraite et spécialiste en affaires policières, sur QUB radio:    

Un graffiti suspect aurait aussi été remarqué dans le secteur. Il comportait l’inscription «J’aime», avec les initiales «MB», qui correspondent à celles de Mélissa Blais.

«Le but, c’est de trouver Mélissa», a dit Mme St-Pierre.

Des membres de la famille effectuent régulièrement des recherches avec des bénévoles.

Au mois de mai dernier, les proches de Mélissa Blais auraient été informés qu'un policier de la section des homicides participait désormais à l'enquête. Trois enquêteurs de la SQ travaillent aussi sur le dossier, selon la demi-sœur de Mélissa Blais.

Mélissa Blais a été vue pour la dernière fois à 2h30 du matin le 2 novembre 2017, à la sortie des bars, à Louiseville. La voiture de la mère de famille, une Corolla 2011 noire, n’a jamais été retrouvée.