/sports/jo
Navigation

Jeux de Tokyo: voici les 21 meilleurs espoirs de médailles pour le Canada

Coup d'oeil sur cet article

Même si le comité olympique canadien s’est abstenu de dévoiler ses projections de médailles à Tokyo, Le Journal a passé au peigne fin les 371 athlètes qui participeront à ces Jeux olympiques forts différents au Japon. Du lot, il a encerclé les 21 meilleurs espoirs de podium. 

• À lire aussi: Reconnaissance et fierté pour les athlètes canadiens

• À lire aussi: Voici nos 66 athlètes québécois à Tokyo

Évidemment, on ne sait jamais quelles surprises réservent les olympiades, hautes en émotions. Dans les 33 sports au programme, on assistera à de véritables surprises et à de grandes déceptions. En 2016, la nageuse Penny Oleksiak avait impressionné le pays et la planète entière. 

Voici les principaux espoirs sélectionnés par l’équipe du Journal.   

Récoltes de médailles du Canada depuis 21 ans  


OR  ARGENT BRONZE  TOTAL
Sydney — 2000 3 3 8 14
Athènes — 2004  3 6 3 12
Pékin — 2008  3 9 8 20
Londres — 2012  2 5 11 18
Rio — 2016  4 3 15 22

Volleyball de plage  

Melissa Humana-Paredes et Sarah Pavan

Photo AFP

Championnes du monde en titre et championnes aux Jeux du Commonwealth de 2018, les attentes sont élevées pour la paire de volleyeuses à Tokyo. À Rio, Pavan avait terminé au 5e rang avec sa partenaire, Heather Bansley. 

Gymnastique artistique  

Ellie Black

Photo AFP

Tête de proue de la formation nationale, Black dispute ses 3e Jeux. Elle a marqué l’histoire canadienne de son sport à Montréal, au Championnat du monde de 2017, en remportant l’argent au concours multiple. Inscrite à six épreuves, la gracieuse Néo-Écossaise de 25 ans pourrait rentrer du Japon avec une médaille au cou. 

Athlétisme  

100 m/ 200 m/ Relais 4x100m   

  • Andre de Grasse   

Triple médaillé à Rio, le rapide Ontarien de 26 ans brille dans les grands moments. Auteur de plusieurs records nationaux, il sera à surveiller étroitement dans ses trois épreuves d’athlétisme. 

Marche 50 km  

  • Evan Dunfee   

L’athlète de 30 ans a terminé dans la controverse au pied du podium à Rio. La disqualification d’un Japonais qui l’avait accroché dans le kilomètre final lui aurait permis d’obtenir le bronze. Mais Hirooki Arai a récupéré sa médaille après une décision du jury. Aux Championnats du monde d’athlétisme de 2019, Dunfee a marqué l’histoire de son sport en remportant la première médaille canadienne à la marche : le bronze.

Golf  

Brooke Henderson

Meilleure golfeuse canadienne de l’histoire avec ses 10 titres professionnels, l’Ontarienne de 23 ans avait terminé au 7e rang au tournoi olympique de Rio. Au 7e rang mondial, elle brille dans les grands moments. 

Corey Conners

Au 36e rang mondial, l’Ontarien dispute présentement sa meilleure saison sur le circuit de la PGA. Au plus fort de la course dans plusieurs tournois, dont les récents championnats majeurs, Conners débarque au Japon en confiance. 

Plongeon  

Plateforme 10m Synchro   

  • Meaghan Benfeito et Caeli McKay   

Avec ses trois médailles de bronze olympiques, Benfeito représente un véritable espoir de médaille pour le Canada. Avec sa nouvelle coéquipière, elle est championne du monde en titre. 

Tremplin 3m Synchro  

  • Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu   

La paire a remporté la médaille d’argent au Championnat du monde de mai dernier. Abel porte une médaille de bronze olympique et disputera ses 4e Jeux. 

Canoë-Kayak  

K1 500 m/C1 200 m/ C2 Biplace 500 m   

  • Laurence Vincent Lapointe   

Avec ses 13 médailles de Championnat du monde, Laurence Vincent Lapointe représente un légitime espoir de décrocher une pièce métallique olympique à Tokyo, ses premiers Jeux. L’une, sinon la meilleure athlète de sa discipline au monde ne manque surtout pas de sources de motivation, après tout ce qu’elle a traversé.  

Judo  

Antoine Valois-Fortier, 81 kg

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Dans un fort contingent d’aspirants à la breloque dorée chez les 81 kg, le judoka québécois a de grandes aspirations. En pleine forme et attendant ce moment depuis longtemps, l’athlète de 31 ans pourrait très bien monter sur l’une des trois marches du podium. À Londres, en 2012, il avait remporté le bronze chez les mi-moyens. 

Natation artistique  

Nage synchronisée en duo  

  • Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner   
Photo AFP

Si elles frôlent la perfection dans leurs programmes, Simoneau et Holzner peuvent espérer une médaille. La paire a fait des flammèches d’or aux Jeux panaméricains de 2019. 

Tennis  

Félix Auger-Aliassime

Le parcours du Québécois ne sera pas de tout repos, mais FAA peut faire des flammèches dans ce tournoi olympique. Il suffit que le tableau s’ouvre pour une longue aventure olympique. Âgé de 20 ans, il est la 9e tête de série. 

Cyclisme  

Sur piste   

  • Hugo Barrette   

Triple médaillé aux Jeux panaméricains de 2015, le cycliste québécois sait se démarquer dans l’adversité, lui qui s’est relevé de nombreuses sérieuses blessures depuis cinq ans. À Rio, en 2016, il a terminé au 13e rang dans l’épreuve de keirin.

Sur route   

  • Mike Woods   

En raison de ses qualités de grimpeur, le cycliste d’Ottawa lorgne le podium. Il pourra se démarquer dans le fort dénivelé positif en fin de tracé. Lors du Tour de France, qu’il a quitté avant la 19e étape, le Canadien avait enfilé le maillot à pois remis au meilleur grimpeur.   

Soccer féminin  

Photo AFP

La formation nationale avait grimpé sur la troisième marche du podium à Rio. Les attentes sont tout aussi élevées à Tokyo. 

Rugby à 7 féminin  

Photo AFP

La compétition promet d’être féroce, mais, devant plusieurs joueuses qui ont décroché le bronze à Rio, en 2016, tous les espoirs sont permis de les voir monter de nouveau sur le podium.  

Natation  

Photo AFP

Katerine Savard

À sa surprise, la nageuse de Québec a gagné son ticket pour Tokyo en se qualifiant au 100 m papillon, son épreuve fétiche. Ses meilleures chances de médaille à la piscine sont au relais, quand elle participera aux épreuves des 4x100m et 4x200m. 

Penny Oleksiak

Grande vedette des Jeux de Rio grâce à ses quatre médailles, ce qui en fait l’athlète la plus décorée de l’histoire canadienne aux Jeux d’été, les yeux sont rivés sur les performances de la jeune Ontarienne de 21 ans. Dominante aux Championnats du monde de natation de 2019, Oleksiak promet de faire des vagues à la piscine.

Kylie Masse

Médaillée de bronze au relais 4x100 m à Rio, l’Ontarienne a goûté à la gloire en devenant championne du monde au 100 m dos en 2017, inscrivant un record mondial. Dominante dans les compétitions internationales depuis le Brésil, elle a répété l’exploit en défendant son titre avec succès aux Championnats du monde de 2019. 

Maggie McNeil

Véritable torpille dans l’eau, la jeune Ontarienne a fait des débuts fracassants aux Championnats du monde de 2019, éclipsant de nombreuses marques au 100 m papillon, battant au passage la championne olympique !

Taylor Ruck

Double médaillée de bronze aux épreuves à relais à Rio, elle s’est démarquée avec 3 médailles aux Mondiaux de 2019 et 8 médailles aux Jeux du Commonwealth de 2018, égalant ainsi un record national.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.