/sports/hockey/canadien
Navigation

«Je dois mériter la confiance des partisans»

Logan Mailloux suit une thérapie depuis huit mois

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin a lancé un immense pavé dans la mare en faisant de Logan Mailloux le choix de premier tour du Canadien, tard vendredi soir. En raison des antécédents judiciaires de l’Ontarien de 18 ans, les critiques ont été nombreuses dans les médias et sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: Timmins défend son choix de premier tour

• À lire aussi: LNH: dans l’embarras, un joueur prometteur ne veut pas être repêché

Avant le début de cette deuxième journée de repêchage, le défenseur des Knights de London s’est adressé aux journalistes. 

Comme il l’a fait devant les 26 formations qui l’ont passé en entrevue dans les semaines précédant le repêchage, le jeune homme a pris le blâme et reconnu la stupidité et la gravité de son geste.

Rappelons qu’en novembre dernier, alors qu’il évoluait pour une formation suédoise (SK Lejon), Mailloux a pris une photo de sa partenaire sexuelle, à son insu, alors que celle-ci pratiquait une fellation. Il a, plus tard, partagé la photo avec ses coéquipiers.

Même s’il a joué en Suède la saison dernière en raison de la COVID-19, Logan Mailloux s’aligne normalement avec les Knights de London dans la OHL.
Photo courtoisie, Matt Hiscox
Même s’il a joué en Suède la saison dernière en raison de la COVID-19, Logan Mailloux s’aligne normalement avec les Knights de London dans la OHL.

« J’ai partagé cette photo, sans son consentement, pour impressionner mes coéquipiers, a raconté Mailloux, âgé de 17 ans au moment des faits. C’était un geste complètement stupide et irresponsable de ma part. »

Dénoncé aux autorités locales par la victime, âgée de 18 ans, Mailloux a été accusé de diffamation et de partage d’une image intime sans consentement. Il a été condamné à une amende équivalent à 1650 $ US.

« J’ai agi sans penser. C’était un manque de jugement de ma part, a-t-il poursuivi. Je sais que j’ai causé énormément de tort à cette personne et à sa famille. J’espère qu’elle sait que je suis sincère, que je suis vraiment désolé. C’est la chose la plus stupide que j’ai faite dans ma vie. »

  • Écoutez la chronique de Mathieu Boulay, journaliste sportif au Journal de Montréal et de Québec, sur QUB radio:

Un marché difficile

En début de semaine, Mailloux avait formellement demandé aux 32 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) de l’ignorer au repêchage estimant ne pas avoir démontré assez de maturité pour mériter cet honneur et souhaitant utiliser la prochaine saison pour démontrer le cheminement parcouru en ce sens.

Le Canadien a fait fi de cette demande en le sélectionnant au 31e rang du premier tour.

« Je crois que le fait de me retrouver au sein de cette organisation va m’aider dans mon cheminement à court et à long terme. Ils savent ce qu’ils font. »

Montréal n’est pas la Caroline ou l’Arizona. Les faits et gestes de chaque joueur sont scrutés à la loupe. Si Mailloux souhaitait profiter de la prochaine campagne pour faire profil bas et laisser retomber la poussière, c’est raté.

« Je sais que je dois mériter la confiance des partisans. Tout ce que je peux espérer, c’est qu’ils me fassent confiance et apprennent à m’accepter. J’aimerais pouvoir jouer devant eux, a-t-il indiqué. Je veux m’améliorer comme personne, comme individu. J’espère que je pourrai avoir un impact positif dans la communauté. »

Le CH a un plan pour lui

Évidemment, le lien de confiance sera difficile à tisser. Toutefois, Mailloux assure avoir déjà amorcé les démarches visant à se réhabiliter. 

« Je rencontre une thérapeute depuis huit mois. Elle m’aide à cheminer à travers ce qui se passe dans ma vie. Je pense que j’ai beaucoup changé comme personne. Je vois les choses différemment, je pense différemment. Je réfléchis davantage, je fais plus attention aux autres. J’espère que je peux continuer à m’améliorer dans ces différents aspects. »

Et comme il l’a mentionné à plusieurs occasions au cours de son point de presse d’une quinzaine de minutes, Mailloux est persuadé que le Canadien saura l’épauler adéquatement.

« Rien n’a encore été mis en place, mais on a discuté d’un plan. Je sais qu’ils ont mis un bon plan sur pied. Je sais qu’ils seront capables de m’aider de ce côté et de me remettre sur le droit chemin. »

Le Tricolore a choisi de lui donner une deuxième chance. À lui de ne pas la gaspiller. 

Les choix du Canadien  

Ronde 1 : 31e choix 

Logan Mailloux

Défenseur 

  • 6 pi 3 po | 212 lb 
  • London (OHL) 
  • Belle River, Ontario   

Ronde 2 : 63e choix 

Riley Kidney

Centre 

  • 5 pi 11 po | 168 lb 
  • A-Bathurst (LHJMQ) 
  • Halifax, N-Écosse   

Ronde 2 : 64e choix 

Oliver Kapanen

Centre 

  • 6 pi 1 po | 174 lb 
  • Kalpa jr (Finlande) 
  • Timra, Suède   

Ronde 3 : 87e choix 

Dmitri Kostenko

Défenseur 

  • 6 pi 1 po | 187 lb 
  • Togliatti (Russie-2) 
  • Togliatti, Russie     

Ronde 4 : 113e choix 

William Trudeau

Défenseur 

  • 6 pi 0 po | 189 lb 
  • Charlottetown (LHJMQ) 
  • Varennes, Québec   

Ronde 5 : 142e choix 

Daniil Sobolev

Défenseur 

  • 6 pi 0 po | 210 lb 
  • Windsor (OHL) 
  • St-Pétersbourg, Russie   

Ronde 5 : 150e choix 

Joshua Roy

Ailier droit 

  • 6 pi 0 po | 190 lb 
  • Sherbrooke (LHJMQ) 
  • St-George-de-Beauce, Qc   

Ronde 6 : 191e choix 

Xavier Simoneau

Centre 

  • 5 pi 7 po | 174 lb 
  • Charlottetown (LHJMQ) 
  • Gatineau, Québec   

Ronde 7 : 214e choix 

Joe Vrbetic

Gardien 

  • 6 pi 6 po | 190 lb 
  • North Bay (OHL) 
  • Hamilton, Ontario