/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Marcel Leboeuf

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs.

Marcel Leboeuf
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Premiers rôles 

Marcel Leboeuf
Photo d’archives

En 1980, il y a plus de 40 ans, Marcel Leboeuf, sorti de l’École nationale de théâtre trois ans plus tôt, incarnait le personnage de Roger aux côtés de l’épatante Johanne Fontaine dans la série Jeune délinquant, présentée aux Beaux Dimanches de Radio-Canada. Le comédien se joignait à la populaire émission jeunesse Minibus quelques années plus tard.

Drame et humour 

Marcel Leboeuf
Photo d’archives

Marcel Leboeuf, 28 ans, en 1982. Il était l’un des personnages principaux du drame cinématographique Une aurore boréale, une histoire d’amour d’adolescents. Lui qui rêvait d’être humoriste, jouait aussi au théâtre dans la pièce Bonne fête maman et il était l’un des meilleurs joueurs de la Ligue nationale d’improvisation (LNI).

Histoire de police 

Marcel Leboeuf
Photo d’archives

Dans L’agent fait le bonheur, en 1985, le comédien interprétait le sergent Benoît Ostiguy aux côtés de Danielle Proulx et de Roger Lebel. Cette comédie de situation diffusée à Radio-Canada, racontait les aventures du chef de police Alfred Lamothe (Lebel) et des habitants d’une banlieue de Montréal. Marcel Leboeuf a depuis joué dans plus d’une trentaine de séries télé et deux fois plus de pièces de théâtre.

Drôle de concierge 

Marcel Leboeuf
Photo d’archives

Dans la populaire émission télé Chop Suey diffusée à TVA de 1987 à 1994, Marcel Leboeuf jouait le rôle de Jean Côté, le naïf concierge de l’immeuble où habitaient trois copines modernes (Marie-Soleil Tougas, Anne Bédard et Valérie Gagné). À l’époque champion de la LNI, il se permettait des entrées et sorties théâtrales humoristiques à la Olivier Guimond, pour faire rire les collègues.

Tel père telle fille 

Marcel Leboeuf
Photo d’archives

Marcel avec sa célèbre fille, Laurence Leboeuf, en 2002, il y a près de 20 ans. Cette année-là, le comédien se joignait à la quotidienne de Fabienne Larouche à Radio-Canada, Virginie, incarnant le directeur Rivest de l’École Sainte-Jeanne-d’Arc, rôle qu’il jouera durant huit ans, alors que Laurence en était à sa dernière année dans cette même série et se joignait cette même année, à la série Tag.


  • Marcel Leboeuf présente son premier spectacle solo d’humour, Le curieux destin d’Marcel, un amalgame de théâtre, de conférence et d’improvisation tissé autour de faits vécus et de son imaginaire. Lui qui a joué dans plus de 60 pièces de théâtre, a donné plus de 2800 conférences et a remporté plus de cinq coupes Charade de la Ligue nationale d’improvisation, réuni ses trois passions avec ce spectacle. Cet été il sera notamment à L’Assomption et à Drummondville, voir monarqueproductions.com.Le comédien est de la nouvelle série familiale Survivre à ses enfants qu’on verra l’hiver prochain à Radio-Canada. 
  • Marcel Leboeuf possède son propre vignoble Le Correlieu, depuis 2005 à Mont-Saint-Hilaire, sur une terre ayant appartenu au peintre Ozias Leduc. Voir ledomainedecorrelieu.com. En 2006, le comédien a offert la maison-atelier où a vécu le célèbre peintre québécois au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire qui l’a ouverte au public. 
  • Le comédien anime l’émission Passion Marcel à Radio Ville-Marie (91,3 FM) depuis 2000. Il reprendra la route avec la troupe de la pièce à succès Ladies night en 2022.