/finance/opinion/columnists
Navigation

Les fonds communs sont gonflés à bloc

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de la pandémie de COVID-19 qui avait fait culbuter la Bourse en mars 2020, les investisseurs se sont royalement enrichis grâce à la folle envolée boursière des 16 derniers mois. Et ce, partout dans le monde.

Plus concrè tement, prenons le Canada comme exemple. Il suffit de suivre l’évolution, depuis mars 2020, des actifs que les Canadiens détiennent dans les fonds communs de placement pour se rendre compte à quel point leur portefeuille de placements s’est apprécié.

À la fin du mois de mai dernier, selon les données compilées par la firme Desjardins Capital Markets, les épargnants canadiens détenaient des actifs d’une valeur globale de 1868 milliards $ dans les fonds communs de placement, soit 458 milliards $ de plus qu’en mars 2020.

LE RENDEMENT

Cette appréciation de 458 milliards $ depuis le début de la pandémie de coronavirus est attribuable à deux facteurs : premier facteur, les Canadiens ont injecté 99 milliards $ d’argent frais dans leurs fonds communs ; deuxième facteur, les portefeuilles se sont appréciés de 359 milliards $ grâce au rendement global de 25,7 % obtenu lors des 14 mois allant jusqu’à la fin mai.

Il s’agit d’un rendement que l’on peut qualifier « d’énorme » parce que cet actif de 1868 milliards $ détenu dans les fonds communs se répartit en quatre grandes catégories de placement. Voici la somme accumulée dans chacune d’elles, et le pourcentage que ladite somme représente dans l’ensemble de l’actif : 

  • Les fonds d’actions : 662 milliards $ (35,4 %) 
  • Les fonds équilibrés : 933,4 milliards $ (50 %) 
  • Les fonds d’obligations : 254,3 milliards $ (13,6 %) 
  • Les fonds spécialisés : 18 milliards $ (1 %)  

À cet actif accumulé dans les fonds communs que possèdent les Canadiens, il faut ajouter une somme de 29 milliards $ en liquidités (marché monétaire).

ÇA CONTINUE D’AUGMENTER...

Avec la progression en juin des indices boursiers allant de 2 à 5 % et celle des indices obligataires de 1 à 2,8 %, la valeur de l’actif des fonds communs détenu au Canada dépasse aujourd’hui les 1900 milliards $.

Comme ce chiffre de 1900 milliards $ d’actif dans nos fonds communs est tellement gros, permettez-moi de le comparer à des données financières susceptibles d’en mesurer l’ampleur.

Ainsi ce gigantesque actif de 1900 milliards $ représente : 

  • 1,6 fois la dette du gouvernement fédéral (1200 milliards $) 
  • 5,4 fois les revenus que le gouvernement fédéral prévoit encaisser au cours de l’actuel exercice financier (355 milliards $ en taxes, impôts...) 
  • 4,1 fois le produit intérieur brut du Québec (468 milliards $) 
  • 5,2 fois l’actif de la Caisse de dépôt et placement du Québec (365,5 milliards $) 
  • 15,5 fois les revenus que le gouvernement du Québec encaissera cette année (122,6 milliards $)  

LES PLUS GROS JOUEURS

Les grandes institutions financières qui dominent le marché canadien des fonds communs de placement sont : RBC Global Asset Management (16 % du marché), TD Asset Management (9,2 %), Fidelity Investments Canada (8 %), 1832 Asset Management (Banque Scotia : 7,5 %), CI Global Asset Management (6,7 %), CIBC Asset Management (6,6 %), IG Gestion de patrimoine (5,5 %).