/sports/hockey/canadien
Navigation

Sélection de Logan Mailloux: les tracas s’intensifient pour le Canadien

Le choix de premier tour du Tricolore continue de faire des vagues

Logan Mailloux
Photo courtosie, Matt Hiscox Le défenseur Logan Mailloux a été le premier choix du Canadien, vendredi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin pouvait prédire une tempête quand il a prononcé le nom de Logan Mailloux pour le 31e choix au premier tour du repêchage. Mais le directeur général du CH a probablement mésestimé les impacts négatifs de cette sélection pour l’image et l’aspect financier de l’équipe. 

• À lire aussi: Est-ce que ça coûtera la job à Bergevin?

• À lire aussi: St-Hubert pourrait se séparer du CH

• À lire aussi: Desjardins, Jean Coutu, les commanditaires du CH en réflexion

À la veille de l’ouverture du marché des joueurs autonomes dans la LNH, une journée critique pour les 32 directeurs généraux, Bergevin devait encore jongler avec les contrecoups de Mailloux, un jeune défenseur de 18 ans reconnu coupable d’un crime sexuel en Suède, pour diffamation et partage d’une photo intime sans le consentement de la jeune femme. 

  • Écoutez l'entrevue du PDG de la firme de relations publiques Leliken, Pierre Bélanger, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:

Bergevin rencontrera la presse montréalaise mercredi après-midi pour décrire le probable départ de Phillip Danault, la possible arrivée du défenseur David Savard à Montréal et les autres tractations dans la pêche aux gros poissons. 

Le DG du CH aura également à défendre une autre fois le choix de Mailloux en plus d’offrir les grandes lignes d’un plan d’encadrement pour le jeune espoir. 

Un responsable des communications du Tricolore a confirmé au Journal que le dossier Mailloux faisait partie des priorités de Bergevin pour sa prochaine rencontre de presse. Geoff Molson, le propriétaire de l’équipe, pourrait également briser le silence dans ce dossier. Molson aurait l’intention de réagir à la controverse, soit via un communiqué ou en participant à une visioconférence.   

  • Écoutez l'entrevue de Caroline St-Hilaire et Varda Étienne avec Victor Henriquez, expert en relations publiques et en gestion de crise, sur QUB radio:    

De l’argent en jeu

Sur le plan hockey, Mailloux a le potentiel de devenir un bon défenseur. L’Ontarien de 6 pi 3 po et 212 lb poursuivra son apprentissage la saison prochaine avec les Knights de London, l’équipe de Dale Hunter dans la Ligue junior de l’Ontario. 

Trevor Timmins, le DG adjoint et grand responsable du repêchage chez le CH, a déjà mentionné que le défenseur droitier représentait un candidat très attrayant au 31e rang du repêchage malgré ses antécédents judiciaires lors de son court passage avec l’équipe du SK Lejon, dans la troisième division, en Suède. 

On connaîtra la réelle valeur de ce jeune défenseur dans quelques années seulement. Oui, il a droit à une seconde chance, comme Bergevin et Timmins l’ont déjà dit. Mais à court terme, l’image du CH en prend pour son rhume. Et sur le plan des affaires, c’est aussi un panier de crabes. 

Déjà, des entreprises comme St-Hubert, les Caisses Desjardins, Jean-Coutu et la Cage brasserie sportive ont critiqué le choix de Mailloux, posant aussi des questions au Canadien sur leur implication financière (lire autres textes en pages
24 et 25).

La réaction de Trudeau

Sur la scène nationale, Justin Trudeau a également mis son grain de sel dans cette histoire. 

«En tant que “fan fini” du Canadien, je dois dire que j’ai été très déçu par la décision, a dit le premier ministre du Canada, en marge d’une mise au point sur la vaccination au pays, à Moncton. Je pense que c’est une erreur de jugement de la part de l’équipe. Je pense que le club a des explications à offrir aux Montréalais et aux fans de partout au pays.»

Il y a quelques semaines, Trudeau et François Legault, le premier ministre du Québec, ont vécu la frénésie du parcours jusqu’en finale du CH. Les deux politiciens ont affiché ouvertement leur allégeance à l’équipe de leur enfance. Depuis l’élimination en cinq matchs contre le Lightning en finale, c’est un autre sujet qui monopolise les discours. Et ça n’a rien de positif.