/opinion/columnists
Navigation

Respecter le «choix» des antivaccins?

Respecter le «choix» des antivaccins?
Capture d'écran, Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

Toute bonne idée poussée à l’extrême devient débile.

Prenez la notion de défense des libertés individuelles.

Bien sûr qu’il faut protéger les droits et libertés des citoyens !

Mais le droit de rouler à toute vitesse dans des quartiers résidentiels ? Le droit de conduire avec les facultés affaiblies ? Le droit de refuser l’entrée à des homosexuels ou à des Noirs dans son commerce ?

LA VAGUE DES NON-VACCINÉS

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Pour moi, revendiquer le droit de ne pas se faire vacciner en pleine pandémie, c’est comme revendiquer le droit de rouler en sens inverse sur une autoroute. 

C’est aussi stupide, aussi idiot.

Aux États-Unis, les non-vaccinés représentent 99,5 % des décès et 97 % des hospitalisations. Et ça, depuis février !

Ça ne peut pas être plus clair. 

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau sur QUB radio:

Comme l’écrivait le journaliste Fabrice de Pierrebourg, ce qu’on appelle « la quatrième vague » ne touche en fait que les antivaccins et les non-vaccinés. 

Tu ne veux pas porter une ceinture de sécurité quand tu es dans une auto ou une veste de flottaison quand tu es sur un bateau ? Pas de problème, si tu as un accident, c’est toi et toi seul que tu mettras en danger. 

Mais si tu ne te fais pas vacciner, ton irresponsabilité aura des répercussions pas seulement sur ta petite personne (ce qui, à la limite, ne me ferait pas un pli sur le ventre, car ça serait les conséquences de ton choix), mais sur la société au grand complet.

En faisant perdurer la crise. 

En obligeant le gouvernement à maintenir certaines mesures d’exception — alors que tout le monde en a ras le pompon. 

En monopolisant des soins qui pourraient être donnés à des gens qui se sont comportés en bons citoyens. 

LE CYNISME À L’ÉTAT PUR

Sur sa page Facebook, Éric Duhaime, le chef du Parti conservateur du Québec, a publié un long message d’une « mère de famille » — comme si ce mot était magique, comme s’il suffisait d’avoir des enfants pour faire preuve de bon jugement, on connaît tous des parents qui sont des imbéciles finis — qui « hésite » à se faire vacciner.

Cette femme demande aux gens qui « ne pensent pas comme elle » de faire preuve d’ouverture d’esprit et de respecter son choix.

Son « choix » !

Comme si elle avait décidé de se chauffer au gaz plutôt qu’à l’électricité !

Quant au « respect », faites-moi rire...

Il est où son respect envers les travailleurs de la santé ? Envers les gens qui ont fait leur devoir de citoyens pour LA PROTÉGER, ELLE ?

« Je me sens manipulée comme dans une secte où l’on n’a même plus le contrôle sur sa propre vie », écrit la dame, en parlant du méchant gouvernement Legault qui veut imposer le vaccin « à coups de menaces ». 

Qu’un complotiste publie ce genre de texte sur sa page Facebook est une chose. Mais il s’agit ici d’un chef de parti qui se dit digne de diriger le Québec. 

Un chef qui n’a pas hésité à se faire vacciner (car il sait que c’est la seule porte de sortie)... mais qui refuse d’encourager ses membres à suivre son exemple, afin de s’attirer le vote des antivaccins !

Comme cynisme, on a rarement vu pire...