/sports/hockey
Navigation

Phillip Danault poursuivra sa carrière sous les palmiers de Los Angeles

Coup d'oeil sur cet article

Six ans, 5,5 millions $ par saison. La source jointe par Le Journal, il y a une dizaine de jours, avait vu juste dans le cas de Phillip Danault. Les négociations étant au point mort avec le Canadien, c’est en Californie que l’athlète de 28 ans a obtenu le contrat qu’il recherchait.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Le marché des joueurs autonomes s'ouvre

• À lire aussi: David Savard et Cédric Paquette s'amènent à Montréal

• À lire aussi: Geoff Molson : le Canadien va «réévaluer la situation» de Logan Mailloux

Après un peu plus de cinq saisons dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, c’est sous les couleurs noir et argent des Kings de Los Angeles que Danault poursuivra sa carrière.

Bien que l’on savait que le divorce avait été prononcé il y a plusieurs semaines, le dénouement de cette association en a surpris plusieurs. 

Surtout en raison des termes de l’entente que le Victoriavillois a signée avec sa nouvelle formation : une différence annuelle de 500 000 $ par rapport à l’offre qu’il avait refusée en septembre (le Canadien lui offrait 5 M$ pour six ans). 

Des discussions avec le président des Kings, Luc Robitaille, le directeur général Rob Blake et l’entraîneur-chef Todd McLellan en ce qui concerne le rôle qu’on souhaite lui confier ont convaincu le joueur de centre à s’exiler.

« C’est l’équipe qui a démontré le plus d’intérêt pour moi. Ils veulent exploiter davantage mon potentiel. Au niveau du temps d’utilisation, ça risque d’être différent. À Montréal, j’étais surtout utilisé pour les mises en jeu en territoire défensif », a raconté Danault, par visioconférence.

Une situation frustrante

Même s’il a fait un boulot de maître dans le cercle des mises en jeu et dans ses missions défensives pour contrer les meilleurs trios adverses, Danault aurait aimé, du moins à l’occasion, obtenir des mandats offensifs. 

Par exemple, du temps en supériorité numérique.

« Ça devenait frustrant, mais j’ai appris à travailler avec cette réalité. À ma première année, j’avais inscrit 50 points [en fait, c’est 40]sans même jouer sur l’attaque massive, a-t-il rappelé. Je ne me battais plus contre ça. Je savais que ça n’arriverait pas. C’est le rôle que Montréal voulait me donner. C’était correct à ce moment-là, mais j’étais dû pour une nouvelle étape dans ma carrière. »

Reconnaissant envers le CH

Même s’il s’explique difficilement l’entêtement qu’avait l’état-major de lui confier strictement des missions défensives, il remercie Marc Bergevin d’avoir fait son acquisition des Blackhawks, là où il l’avait connu, en février 2016.

« Je dois beaucoup au Canadien. Je suis reconnaissant de la chance qu’il m’a donnée. Marc est venu me chercher à Chicago, il a cru en moi », a souligné Danault.

D’ailleurs, comme un couple qui sait que son union bat de l’aile, il a souhaité que les deux parties en viennent à une entente avant de se faire à l’idée que la séparation était inévitable.

« J’adorais jouer à Montréal, alors c’est certain que j’ai espéré pendant un petit bout de temps. Mais j’ai compris assez rapidement que ça n’allait pas se régler, a indiqué Danault. J’ai essayé de faire changer les choses durant la saison, mais faire ouvrir les yeux à quelqu’un, c’est parfois difficile. »

Dans pareille situation, rien ne vaut plus qu’un regard neuf !

  • Écoutez le journaliste sportif du Journal de Montréal, Jean-François Chaumont, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:   

Des Kings heureux

« L’acquisition de Phil permet de nous améliorer grandement au poste de centre. C’est par là qu’on veut bâtir. On a des jeunes qui poussent [Quinton Byfield et Alex Turcotte], mais sa présence nous permettra de miser sur une excellente force de frappe avec Anze Kopitar », a expliqué Rob Blake.

« Il est en plein le type de joueur que l’on recherchait : quelqu’un capable de générer des points tout en contrant les meilleurs éléments adverses », a poursuivi le DG des Kings.

Il devrait être grandement utile à sa nouvelle formation puisque dans la division Pacifique, il croisera souvent Connor McDavid et Mark Stone, deux joueurs qu’il a ralentis cette saison.

Marché des joueurs autonomes : plusieurs généreux contrats          

Agence QMI

L’attaquant québécois Phillip Danault n’est pas le seul à avoir touché le gros lot, mercredi, lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Il y a aussi Zach Hyman, Blake Coleman et Jake McCabe, entre autres.

Si Danault a obtenu 33 millions $ pour six ans avec les Kings de Los Angeles, Hyman s’est vu octroyer 38,5 M $ pour sept saisons avec les Oilers d’Edmonton. L’ancien des Maple Leafs de Toronto pourrait fort bien se retrouver, à Edmonton, sur le même trio que la jeune sensation Connor McDavid.

Parmi les surprenants contrats, il y a par ailleurs celui de l’attaquant Blake Coleman avec les Flames de Calgary. Deux fois vainqueur de la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay lors des récentes saisons, celui-ci recevra 29,4 millions $ pour six campagnes.

Quelques jours à peine après avoir vu son contrat racheté par le Wild du Minnesota, le défenseur Ryan Suter a pour sa part apposé sa signature au bas d’une entente de quatre saisons avec les Stars de Dallas. L’athlète de 36 ans recevra un salaire annuel moyen de 3,65 millions $, a confirmé la formation du Texas.

«Ryan est un vrai professionnel et sera un bon ajout à notre top 4, a affirmé le directeur général des Stars, Jim Nill, par voie de communiqué, concernant le contrat octroyé à Suter. Il a une grande influence sur un match grâce à ses capacités de créer un jeu et son calme. Il peut jouer dans toutes les situations et en tant que vétéran de 16 saisons, son expérience sera un bon ajout à notre vestiaire.»

La saison dernière, Suter a amassé 19 points en 56 matchs, lui qui a tout de même maintenu une moyenne de temps de jeu de 22 min 11 s par match.

Parmi les autres défenseurs, outre le grand gagnant Dougie Hamilton (63 millions $ pour sept ans avec les Devils du New Jersey), Alec Martinez a prolongé son association avec les Golden Knights de Vegas, concluant une entente de trois ans pour une valeur totale de 15,75 M $. Jake McCabe quitte pour sa part les Sabres de Buffalo pour les Blackhawks de Chicago après avoir accepté un contrat de 16 M $ pour quatre saisons.

Voici les principaux joueurs autonomes sans compensation ayant conclu une entente, ce mercredi, lors de l’ouverture du marché:   

JOUEUR / équipe / montant (durée)  

  • DOUGIE HAMILTON - Devils du New Jersey / 63 M $ (7 ans)   
  • ZACH HYMAN – Oilers d’Edmonton / 38,5 M $ (7 ans)   
  • PHILIPP GRUBAUER – Kraken de Seattle / 35,4 M $ (6 ans)   
  • PHILLIP DANAULT – Kings de Los Angeles / 33 M $ (6 ans)   
  • BLAKE COLEMAN – Flames de Calgary / 29,4 M $ (6 ans)   
  • JADEN SCHWARTZ – Kraken de Seattle / 27,5 M $ (5 ans)   
  • MIKAEL GRANLUND – Predators de Nashville / 20 M $ (4 ans)   
  • LINUS ULLMARK - Bruins de Boston / 20 M $ (4 ans)   
  • JAKE MCCABE – Blackhawks de Chicago / 16 M $ (4 ans)   
  • ALEC MARTINEZ – Golden Knights de Vegas / 15,75 M $ (3 ans)   
  • BOONE JENNER – Blue Jackets de Columbus / 15 M $ (4 ans)   
  • RYAN SUTER – Stars de Dallas / 14,6 M $ (4 ans)   
  • DAVID SAVARD – Canadien de Montréal / 14 M $ (4 ans)   
  • TYSON BARRIE – Oilers d’Edmonton / 13,5 M $ (3 ans)   
  • MIKE HOFFMAN - Canadien de Montréal / 13,5 M $ (3 ans)   
  • ALEX WENNBERG – Kraken de Seattle / 13,5 M $ (3 ans)   
  • CODY CECI – Oilers d’Edmonton / 13 M $ (4 ans)   
  • PETR MRAZEK – Maple Leafs de Toronto / 11,4 M $ (3 ans)   
  • DEREK FORBORT – Bruins de Boston / 9 M $ (3 ans)   
  • FREDERIK ANDERSEN – Hurricanes de la Caroline / 9 M $ (2 ans)   
  • JONATHAN BERNIER – Devils du New Jersey / 8,25 M $ (2 ans)   
  • ERIC ROBINSON – Blue Jackets de Columbus / 6,4 M $ (2 ans)   
  • TRAVIS HAMONIC – Canucks de Vancouver / 6 M $ (2 ans)   
  • NICK FOLIGNO – Bruins de Boston / non précisé (2 ans)   
  • ALEX GOLIGOSKI – Wild du Minnesota / 5 M $ (1 an)   
  • ALEX EDLER – Kings de Los Angeles / 3,5 M $ (1 an)   
  • CHRIS WIDEMAN – Canadien de Montréal / 750 000$ (1 an)      

Quelques autres Québécois :  

  • FREDERICK GAUDREAU – Wild du Minnesota / 2,4 M $ (2 ans)   
  • CEDRIC PAQUETTE – Canadien de Montréal / 950 000$ (1 an)   
  • ANTHONY RICHARD – Predators de Nashville / 750 000$ (1 an)   
  • GABRIEL DUMONT – Lightning de Tampa Bay / non précisé (1 an)   
  • CHARLES HUDON – Lightning de Tampa Bay / non précisé (1 an)   
  • MAXIME LAGACÉ – Lightning de Tampa Bay / non précisé (1 an)