/news/coronavirus
Navigation

Le variant Delta se régale des gens non vaccinés

La Santé publique presse les jeunes de se faire immuniser avant septembre

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Près de 85 % des personnes hospitalisées au Canada en raison de la COVID-19 sont non vaccinées.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 125 cas supplémentaires, 1 nouveau décès

• À lire aussi: COVID-19: près de 85% des personnes hospitalisées sont non vaccinées

• À lire aussi: Aux États-Unis, les vaccinés de plus en plus exaspérés par les récalcitrants

« Le plus grand risque actuel de COVID grave, c’est de ne pas être vacciné », prévient la Dre Amélie Boisclair, médecin intensiviste à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, dans Lanaudière.

Pour la première fois depuis le 2 juin, Amélie Boisclair a admis cette semaine une « jeune patiente » touchée par la COVID-19, a-t-elle expliqué à TVA.

La femme de 36 ans qui était en parfaite santé n’avait pas senti l’urgence de se faire immuniser contre le coronavirus.

Cette patiente n’est pas un cas unique. La Santé publique fédérale observe d’ores et déjà des signes avant-coureurs de la croissance de l’épidémie dans certaines régions du pays.

« Allez vous faire vacciner ! » a pressé vendredi la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de l’Agence de la santé publique du Canada, en présentant ses prévisions épidémiologiques pour les prochains mois.

La D<sup>re</sup> Theresa Tam, administratrice en chef de la Santé publique du Canada, a présenté vendredi les prévisions épidémiologiques de la Santé publique fédérale pour les prochains mois. Elle a prévenu que la guerre contre le coronavirus n’est pas terminée.
Capture d'écran archives
La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la Santé publique du Canada, a présenté vendredi les prévisions épidémiologiques de la Santé publique fédérale pour les prochains mois. Elle a prévenu que la guerre contre le coronavirus n’est pas terminée.

Ces données prévoient que la capacité hospitalière du pays sera de nouveau dépassée en janvier 2022 si le taux de vaccination stagne, en particulier chez les 18-39 ans.

La Dre Tam appelle à ce qu’au moins 80 % de la population, dans tous les groupes d’âge admissibles, soit pleinement immunisée d’ici la fête du Travail.

Éviter la quatrième vague

En cas contraire, le Canada pourrait assister à l’automne à une hausse du nombre de cas supérieure à celle observée au printemps, tandis que les enfants de moins de 12 ans, pour qui aucun vaccin n’est encore homologué, retourneront à l’école.

Cette vague sera dopée par le variant Delta, qui gagne rapidement du terrain au pays. 

  • Écoutez les nouvelles avec Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :    

Une hausse prévisible

Considéré comme 1,5 fois plus contagieux et deux fois plus virulent que le variant Alpha, « le variant Delta se régale des non-vaccinés », insiste la Dre Boisclair.

Le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la Santé publique fédérale, indique qu’une hausse des cas était à prévoir avec le relâchement des restrictions sanitaires.

Néanmoins, à mesure que le taux de vaccination augmente, « il y a une déconnexion entre le nombre de cas et la sévérité des cas », a-t-il précisé en s’appuyant sur l’observation de la situation au Royaume-Uni. 

Le vaccin protège  

Ceux qui attrapent la COVID  

  • Entièrement vaccinés : 0,5 % 
  • Partiellement vaccinés : 4,6 % 
  • Non encore protégés (qui ont attrapé la COVID moins de 14 jours après la première vaccination) : 5,3 % 
  • Non vaccinés : 89,7 %  

Ceux qui en sont hospitalisés 

  • Entièrement vaccinés : 0,7 % 
  • Partiellement vaccinés : 7,0 % 
  • Non encore protégés (qui ont attrapé la COVID moins de 14 jours après la première vaccination) : 7,4 % 
  • Non vaccinés : 84,9 %   

Source : Agence de la santé publique du Canada

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres