/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la Tunisie reçoit un million de doses de vaccins des États-Unis

COVID-19: la Tunisie reçoit un million de doses de vaccins des États-Unis
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Tunisie, en très grande difficulté face à un nouveau rebond de l’épidémie de COVID-19, a reçu vendredi un million de doses de vaccins donnés par les États-Unis, a annoncé l’ambassade américaine à Tunis. 

• À lire aussi: États-Unis: l’inflation pourrait être «plus élevée et plus persistante» que prévu

• À lire aussi: Tunisie: l'UE appelle au retour rapide de «la stabilité institutionnelle»

• À lire aussi: Crise politique en Tunisie: le premier ministre prêt à céder le pouvoir

«Les États-Unis vont continuer à soutenir le peuple tunisien pendant cette crise sanitaire. Notre but est de sauver des vies et de faire parvenir autant de vaccins sûrs et efficaces à autant de Tunisiens que possible», a déclaré l’ambassadeur américain, Donald Blome, dans un communiqué annonçant ce don de doses du laboratoire Moderna.

Impuissante à enrayer un nouveau rebond épidémique, avec ses hôpitaux démunis qui manquent d’oxygène, la Tunisie est actuellement dans une situation critique. Ce petit pays du Maghreb de presque 12 millions d’habitants enregistre l’un des pires taux de mortalité officiels du monde, avec la mort de 19 000 personnes liée au nouveau coronavirus.

Afin d’éviter une catastrophe sanitaire, des dons de vaccins affluent du monde entier — Chine, pays européens ou du Golfe — depuis quelques semaines pour aider la Tunisie. Grâce à eux, elle espère vacciner environ 50 % de sa population d’ici à la mi-octobre, selon les autorités.

Le don américain, effectué dans le cadre du programme Covax de livraison gratuite de vaccins aux pays défavorisés, intervient cinq jours après le coup de force du président tunisien Kais Saied. Face à des blocages politiques qui durent depuis des mois et au rebond épidémique, il s’est octroyé l’ensemble du pouvoir exécutif dimanche et a suspendu le Parlement pour 30 jours.

Des mesures exceptionnelles qualifiées de «coups d’État» par le principal parti tunisien, la formation d’inspiration islamiste Ennahdha. 

Dans la foulée, les États-Unis avaient appelé le président tunisien à «respecter les principes démocratiques et les droits humains», sans appeler de manière explicite à la réouverture du Parlement. 

Lundi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken et M. Saied se sont parlé au téléphone. 

Interrogé sur cet entretien jeudi, M. Blinken a dit espérer «fortement que la Tunisie revienne sur cette voie démocratique, agisse conformément à la Constitution, rétablisse le Parlement se dote d’un gouvernement (...)».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres