/world/africa
Navigation

Des affrontements tribaux au Soudan font 20 morts ((témoins)

Des affrontements tribaux au Soudan font 20 morts ((témoins)
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Khartoum | Des affrontements tribaux dans l'ouest du Soudan ont fait 20 morts et des dizaines de blessés, ont rapporté vendredi des témoins à l'AFP. 

Les heurts ont éclaté jeudi dans l'État du Kordofan-ouest entre membres des tribus arabes Hamar et Misserya, près de la ville d'al-Nahoud, située à 560 km à l'ouest de la capitale Khartoum.

«Une dispute concernant une parcelle de terre agricole» a mis le feu aux poudres, a raconté Ahmed Adam, témoin des affrontements.

«J'ai vu 20 corps et des personnes blessées qui ont été emmenées à l'hôpital», a déclaré un autre témoin, Hamdan Mohamed, ajoutant que «les tensions étaient encore vives vendredi matin».

Début juin, au moins 36 personnes ont été tuées lors d'affrontements tribaux au Darfour-Sud, dans le sud-ouest du Soudan. En avril, des heurts entre des tribus arabes et les Massalit ont fait 132 morts au Darfour-Ouest.

En janvier, dans la même région, des affrontements similaires ont causé la mort de 250 personnes.

La persistance des violences entre tribus, notamment au Kordofan et au Darfour, fait partie des nombreux défis que le gouvernement soudanais de transition -- arrivé au pouvoir après la destitution de l'ex-dictateur Omar el-Béchir en avril 2019 -- doit relever.

Khartoum a signé en octobre un accord de paix historique avec plusieurs groupes rebelles, notamment du Darfour, et poursuit ses négociations de paix avec quelques groupes insurgés récalcitrants.

Aucun des signataires ne semble cependant être impliqué dans les affrontements récents au Kordofan-ouest ou au Darfour.