/finance/business
Navigation

Le projet immobilier de La Baie d’Hudson ne passe pas

Le projet immobilier de La Baie d’Hudson ne passe pas
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’imposant projet architectural de la Compagnie de la Baie d’Hudson ne passe pas auprès de l’Office de consultation publique de Montréal et de citoyens qui ne sont pas d’accord avec la construction d’une tour à bureaux en verre de 25 étages et qui mesurerait 120 mètres. 

Le projet avait été soumis à l’Office de consultation de la Ville de Montréal, où 150 personnes se sont exprimées et 1500 personnes ont suivi les consultations.

Les citoyens craignaient un trop grand contraste entre l’édifice emblématique et celui projeté, la construction de cette tour impliquant la destruction de la partie d’architecture brutaliste du magasin La Baie au centre-ville de Montréal.

L’Office de consultation a donc demandé à l’entreprise de faire d’autres propositions, surtout que celle présentée viendrait obstruer le paysage.

«Ça ne respectait pas la protection des vues depuis le Mont-Royal», a expliqué Dominique Ollivier de l’Office de consultation publique de Montréal. «Quand on est sur le Mont-Royal et qu’on regarde vers le sud, on peut voir jusqu’au fleuve, et là il y a une partie des vues du fleuve, s’ils construisent une tour de 25 étages, qui serait obstruée.»

La décision de l’Office a d’ailleurs été applaudie du côté de la population.

«Moi je trouve que ça détruit tout le beau», a témoigné un homme interrogé sur la situation. «Les anciennes structures, tu mets de nouveaux immeubles à côté, ça ne cadre pas dans le décor.»

«Il faut qu’ils refassent leurs devoirs. Non, ça ne fonctionne pas», a ajouté une dame. «Il y a des choses qui sont vraiment très belles avec du plus vieux, mais ils n’ont pas travaillé fort.»

La Compagnie de la Baie d’Hudson a fait parvenir un communiqué en réponse à la situation à TVA Nouvelles.

«Nous prendrons les prochaines semaines pour étudier ses recommandations. Nous attendrons également les conclusions du comité aviseur créé à la demande du bureau de la mairesse pour étudier ce projet avant d’émettre nos commentaires», est-il possible de lire.

Les recommandations seront donc étudiées dans les prochaines semaines.