/news/coronavirus
Navigation

Les prestations liées à la COVID-19 prolongées jusqu’en octobre

Vol d’identité
Photo d'archives Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Les programmes de soutien offerts aux entreprises canadiennes et aux particuliers pour faire face aux répercussions économiques de la COVID-19 ont été prolongés jusqu’au 23 octobre.

• À lire aussi: «Le variant Delta se régale des non-vaccinés»

• À lire aussi: Le Québec toujours au-dessus des 100 cas quotidiens

«Alors que nos économies se remettent en marche progressivement et en toute sécurité, de nombreux travailleurs et petites entreprises sont toujours au point de recommencer à fonctionner. Il faut prolonger les mesures de soutien, qui ont été une bouée de sauvetage pour beaucoup d’entre elles», a déclaré vendredi, par voie de communiqué, la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland.

Vol d’identité
Photo d'archives, AFP

Ottawa a ainsi annoncé la prolongation de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), de la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) et de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE).

Quatre semaines ont d’ailleurs été ajoutées à la PCRE, ce qui fait passer sa durée à un total de 54 semaines, à un taux de 300$ par semaine. Cette extension du programme sera également accessible aux Canadiens qui ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi.

La période d’admissibilité à la Subvention salariale d’urgence du Canada, à la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et à l’Indemnité de confinement sera aussi prolongée jusqu’au 23 octobre.

«En offrant des semaines supplémentaires de Prestation canadienne de la relance économique et en prolongeant la période d’admissibilité aux trois prestations de relance, nous veillons à ce que personne ne soit laissé pour compte pendant la réouverture de l’économie», a indiqué Carla Qualtrough, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées.

Ottawa a assuré que la prolongation des mesures avait été prévu dans le budget fédéral dévoilé en avril.

  • Écoutez le commentaire de Danny St Pierre au micro de Caroline St-Hilaire et Varda Étienne à QUB radio

Une décision saluée par la FCEI

L’annonce de la prolongation de la subvention salariale et de l’aide au loyer a rapidement été saluée par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

«Comme seulement 35% des PME ont retrouvé leurs niveaux de vente normaux, le maintien de ces programmes fédéraux est une excellente nouvelle», a-t-elle souligné par voie de communiqué, vendredi après-midi.

La FCEI a toutefois émis certaines réserves quant aux décisions concernant la PCRE, face à la pénurie de main-d'œuvre qui touche de nombreux secteurs économiques.

«La FCEI prévient le gouvernement fédéral de faire en sorte que la PCRE ou toute autre mesure d’assurance-emploi ne dissuade pas le retour au travail en veillant, notamment, à ce que les prestations versées aux travailleurs à temps partiel ne soient pas supérieures aux salaires qu’ils touchaient avant la pandémie», a-t-il été précisé.

La pétition qui avait été mise en place par l’organisation pour le maintien des programmes d’aide sera d’ailleurs maintenue, la FCEI jugeant que les PME «subissent toujours une baisse considérable de la demande à cause des restrictions des capacités d’accueil, de la fermeture des frontières et de la réticence des clients à reprendre leurs activités normales».

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres