/sports/football
Navigation

Patriots: Cam Newton ne s’inquiète pas de la compétition

Cam Newton
Photo AFP Cam Newton

Coup d'oeil sur cet article

Identifié comme partant des Patriots de la Nouvelle-Angleterre par l’entraîneur-chef Bill Belichick avant le début du camp d’entraînement, le quart-arrière Cam Newton ne semble pas trop s’en faire avec la compétition. 

• À lire aussi: L’ère Carson Wentz à Indianapolis s’amorce... du mauvais pied

• À lire aussi: Cardinals: une place à gagner pour Bruno Labelle

• À lire aussi: Jets: Zach Wilson et les Jets ont finalement une entente

Le vétéran de 32 ans doit toutefois démontrer qu’il mérite plus le poste de numéro 1 que le jeune Mac Jones et le plus expérimenté Brian Hoyer.

«Depuis que je suis ici, il y a de la compétition au poste de quart, a clamé Newton vendredi, lors des conférences de presse qui ont suivi l’exercice de son équipe. C’est la façon de faire des Patriots. Ce n’est pas différent cette année. Hoyer est censé faire de moi un meilleur joueur, je suis censé faire de Mac un meilleur joueur...»

Le joueur par excellence de la NFL en 2015 a beaucoup de choses à se faire pardonner concernant la dernière campagne. Lorsqu’il était en poste, les «Pats» ont maintenu un dossier de 7-8 et ont raté les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2008.

Newton ne veut cependant plus entendre parler de cette saison où il n’a lancé que huit passes de touché.

«Je mets la saison 2020 derrière moi. Je suis tanné d’en parler. Je me concentre sur mon objectif, d’être le meilleur quart-arrière que je peux être pour les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.»

Jones en mode apprentissage

La plus grande menace de Newton vient assurément du jeune Mac Jones. Ce dernier a été le choix de première ronde (15e au total) des Patriots lors du dernier encan du circuit Goodell.

Vendredi, il a été questionné sur l’habitude qu’il a prise, de discuter longuement avec ses coéquipiers lorsque l’attaque rate un jeu à l’entraînement.

«C’est une question de créer des relations, a expliqué le pivot de 22 ans. Souvent, si le jeu avorte, c’est parce que j’ai fait quelque chose de mal, et je veux m’améliorer. Je veux être en symbiose avec mes coéquipiers, mais cela prend du temps et des répétitions.»

En ce qui concerne la compétition pour le poste de partant, le produit du Crimson Tide de l’Alabama veut simplement se pencher sur ses performances.

«Tu dois te concentrer sur ce que tu fais comme quart-arrière. Je ne dois pas me soucier des autres et je dois rester moi-même», a dit Jones.