/sports/jo
Navigation

Plongeon aux Jeux de Tokyo: Jennifer Abel et Pamela Ware passent en demi-finales du 3 m individuel

Jennifer Abel
Photo AFP Jennifer Abel

Coup d'oeil sur cet article

Après Jennifer Abel et Pamela Ware au trois mètres individuel chez les femmes, les compétitions de plongeon risquent de continuer d’attirer l’attention des Québécois aux Jeux olympiques de Tokyo au cours des prochains jours.

• À lire aussi: JO-2020/Tennis: Novak Djokovic éliminé en demi-finale par Alexander Zverev

• À lire aussi: Jeux olympiques de Tokyo: Penny Oleksiak termine 4e à l'épreuve du 100 mètres style libre

• À lire aussi: Rare médaille d’or en aviron huit de pointe

Suivront donc, dans l’ordre, le trois mètres chez les hommes, la plateforme chez les femmes (avec Meaghan Benfeito) et la plateforme chez les hommes au cours de la semaine prochaine.

Pour l’heure, les plongeuses qualifiées pour la grande finale au trois mètres féminin se battront pour l'obtention des médailles, dans la nuit de samedi à dimanche (heure du Québec). Abel et Ware avaient d’abord obtenu leur billet pour la demi-finale pour cette épreuve individuelle, vendredi. Cette étape rassemblant les 18 meilleures plongeuses prévoyait écarter six autres athlètes -dans la nuit de vendredi à samedi- avant l’ultime journée.

«Je suis super contente du déroulement aujourd’hui [vendredi], a déclaré Abel, dont les propos ont été rapportés par Plongeon Canada. Mes plongeons ont été quand même constants, aucune grosse erreur. Je suis vraiment contente du résultat et que j’aie été capable de maintenir un bon rythme.»

Parmi les quatre meilleures?

Lors des préliminaires, Abel et Ware ont pris respectivement les troisième et quatrième rangs. La première a amassé 332,40 points, alors que la seconde en a récolté 330,10. Les deux représentantes de l’unifolié ont seulement été devancées par les Chinoises Shi Tingmao (350,45) et Han Wang (347,25).

Abel, qui a déjà remporté une médaille d’argent au 3 m synchro à Tokyo avec Mélissa Citrini-Beaulieu, est en quête d’une première médaille olympique dans le volet individuel de sa discipline. La Lavalloise avait terminé quatrième à Rio (2016), sixième à Londres (2012) et 13e à Pékin (2008).

De son côté, Ware en est à ses deuxièmes olympiades. Elle avait pris le septième échelon du classement de l’épreuve à Rio.

Pamela Ware
Photo AFP
Pamela Ware

«Je me sentais vraiment prête», a partagé Ware. «J’ai fait une ou deux petites erreurs, mais c’est seulement la ronde préliminaire et je sais que je vais être capable de remettre ça à l’ordre pour la demi-finale et la finale.»

Golf: les Canadiens sont loin du meneur à Tokyo    

Mackenzie Hughes
Photo AFP
Mackenzie Hughes

Les golfeurs canadiens Mackenzie Hughes et Corey Conners ne sont plus vraiment dans le coup après près de deux rondes aux Jeux olympiques de Tokyo.

Vendredi, Hughes a remis une carte de 72 (+1). Il affiche dorénavant un cumulatif de 141 (-1). Il partage le 39e échelon du classement avec sept adversaires et a un retard de 10 frappes sur le meneur, l’Américain Xander Schauffele.

Le représentant du pays de l’Oncle Sam a joué 63 (-8) lors de la deuxième ronde. Il a ainsi fait un bond de 11 places pour s’emparer de la tête. Il devance le Mexicain Carlos Ortiz par un coup.

En ce qui concerne Conners, il a été contraint de mettre fin à sa journée de boulot prématurément, en raison de la météo capricieuse au Japon. À égalité avec la normale après 16 trous, l’Ontarien est installé au 34e échelon, en compagnie de quatre autres golfeurs.

L’action a été arrêtée à deux reprises par la foudre au Country Club de Kasumigaseki. La première ronde avait également été interrompue par la météo.

À voir aussi