/sports/jo
Navigation

Jeux de Tokyo: Andre De Grasse sous les 10 secondes au 100 mètres

Andre De Grasse
Photo AFP Andre De Grasse

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien Andre De Grasse a couru les 100 mètres en 9,91 secondes, samedi, pour ainsi réussir à se qualifier pour les demi-finales de cette prestigieuse épreuve aux Jeux olympiques de Tokyo.

• À lire aussi: Plongeon aux Jeux de Tokyo: Jennifer Abel qualifiée pour la finale du 3 m

• À lire aussi: Boxe aux Jeux de Tokyo: Tammara Thibeault tout juste à court d’une médaille

• À lire aussi: Jeux de Tokyo: les Françaises s’inclinent en finale du rugby à sept

L’athlète de 26 ans, originaire de la région de Toronto, a alors terminé au premier rang de sa vague, ayant réussi sa meilleure performance de la saison. Il a aussi été le plus rapide de l'ensemble des qualifications.

«Je me sens bien, c’est mon meilleur chrono cette saison, a déclaré De Grasse, selon un communiqué transmis par Athlétisme Canada. J’ai vraiment hâte à demain [dimanche]. Je suis prêt à foncer. Je sens que les gens me mettent de la pression, mais j’aime ça. Cela me permet de sentir que je suis un des gars qui peut ramener une médaille au Canada.»

De Grasse n’est pas le seul à avoir couru sous la barre des 10 secondes lors des qualifications. L’Italien Lamont Marcell Jacobs (9,94), l’Américain Fredrick Kerley (9,97) et le Nigérian Enoch Adegoke (9,98) lui offriront tous une féroce compétition.

Andre De Grasse
Photo AFP

Les demi-finales et la grande finale du 100 mètres auront lieu dimanche. Tous les espoirs semblent permis pour De Grasse, qui continue de bien faire lors des grands rendez-vous. Le sprinteur compte déjà trois médailles olympiques, ayant remporté l’argent au 200 m de même que le bronze au 100 m et au relais 4x100 m lors des Jeux de Rio, en 2016.

«Ce sont mes deuxièmes Jeux olympiques et je suis simplement reconnaissant et béni d’être ici», a ajouté De Grasse.

La troisième place au 100 m du Canadien à Rio avait été obtenue avec le même temps qu’il a réalisé samedi. Usain Bolt (9,81) et Justin Gatlin (9,89) l’avaient alors devancé pour s’emparer des plus hautes marches du podium.

Les Jamaïcaines dominantes

La finale du 100 m chez les femmes avait lieu samedi, à Tokyo, et la Jamaïque a monopolisé le podium. Elaine Thompson-Herah a gagné l’or avec un chrono de 10,61 secondes, terminant ainsi devant ses compatriotes Shelly-Ann Fraser-Pryce (10,74) et Shericka Jackson (10,76).

Il est à noter que Thompson-Herah, qui avait également obtenu l’or dans cette discipline à Rio, a établi un nouveau record olympique.

Andre De Grasse
Photo AFP

Deux représentantes de l’unifolié s’étaient taillé une place pour les demi-finales de la même catégorie. Crystal Emmanuel (11,21) a terminé au cinquième rang de sa vague et Khamica Bingham (11,22) s’est emparé du sixième échelon de la sienne. Elles se sont respectivement positionnées aux 16e et 18e rangs parmi les 23 coureuses en lice.

«J’ai connu un bon départ et tout allait bien. Je n’ai pas conclu aussi bien que je l’aurais aimé, mais à la fin de cette course, j’ai traversé la ligne d’arrivée en santé. J’avais le soutien du Canada derrière moi ainsi que celui de mes anges, ma mère et Daundre Barnaby [NDLR : un athlète canadien qui est mort noyé en 2015]. Je suis simplement heureuse d’être arrivée jusqu’ici», a philosophé Bingham par voie de communiqué.

Emmanuel, 29 ans, en était à sa troisième participation à des Jeux olympiques et Bingham, 27 ans, faisait aussi partie des athlètes représentant le Canada à Rio.

Un haltérophile canadien à un kilo du podium      

L’haltérophile Boady Santavy est passé à un kilo de devenir le premier représentant masculin à remporter une médaille pour le Canada, samedi, aux Jeux olympiques de Tokyo.

L’Ontarien de 24 ans a très bien fait dans la catégorie des 96 kg, devancé seulement par Fares El-Bakh, du Qatar, Keydomar Vallenilla Sanchez, du Venezuela, et Anton Pliesnoi, de la Géorgie.

El-Bakh a dominé pour gagner l’or en soulevant 225 kg à l'épaulé-jeté et un total de 402 kg, établissant au passage un record olympique. Les deux autres ont par ailleurs soulevé 387 kilos, soit un de plus que Santavy.

Le Canadien a d’ailleurs été le meilleur de la compétition à l’arraché (178 kg); il a aussi été en mesure de lever une barre de 208 kg à son troisième essai à l’épaulé-jeté.

Volleyball: les équipes du Canada progressent  

Le Canada avance aux rondes éliminatoires autant en volleyball de plage chez les femmes qu'en volleyball intérieur chez les hommes aux Jeux olympiques de Tokyo.

L’équipe de volleyball de plage composée de Sarah Pavan et de Melissa Humana-Paredes a terminé en tête du Groupe A avec une fiche parfaite de 3-0. Celles-ci ont maintenant rendez-vous avec Liliana Fernandez Steiner et Elsa Baquerizo McMillan de l’Espagne en huitièmes de finale, ce dimanche 1er août à 21h (heure du Québec).

«Nous nous préparons pour ce moment depuis quatre ans, a déclaré Humana-Paredes, après son dernier match de phase de groupes, citée par Volleyball Canada. Je crois que nous nous sommes extrêmement bien préparées physiquement et mentalement pour offrir la performance que nous offrons maintenant.»

L’équipe masculine de volleyball intérieur a pour sa part démarré son tournoi avec une défaite crève-coeur en cinq manches contre l’Italie, suivie par un revers en quatre manches contre l’Italie et une paire de victoires dominantes en trois manches sur l’Iran et le Venezuela. Samedi soir, ils avaient rendez-vous avec la Pologne pour leur dernier match de phase de groupes. Les Canadiens ont déjà décroché leur place en quarts de finale, peu importe le résultat du match face aux Polonais.

À VOIR AUSSI