/misc
Navigation

Heureusement, aujourd’hui, il y a une Traversée!

Heureusement, aujourd’hui, il y a une Traversée!
Photo d'archives, Agence QMI (Roger Gagnon)

Coup d'oeil sur cet article

Chaque été depuis 1955, les meilleurs nageurs en eau libre au monde se rassemblent à Roberval, le dernier samedi de juillet, pour participer à la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Comme vous pouvez l’imaginer, il y a eu une pause de cette tradition en 2020. En raison de la pandémie, la 66e Traversée n’a pas eu lieu.

Symboliquement, les nageurs du club de natation Gami de Roberval ont traversé à relais cette mer intérieure, et ce, accompagnés de quelques anciens nageurs qui ont déjà participé à la Traversée – dont votre humble serviteur.

Heureusement, il y a une compétition aujourd’hui. Elle sera un peu différente, mais au moins il y en a une.

Un défi

Au printemps dernier, quand j’ai vu les annonces du gouvernement concernant les festivals, j’ai tout de suite échangé quelques mots avec mon ami et directeur général de l’événement, Jérémie Bonneau.

Dès nos premiers échanges, il m’a rassuré que peu importe les règles imposées par la Santé publique, l’organisation était prête à présenter une édition.

Cette année, beaucoup de choses seront différentes. Des sections pour départager les spectateurs, l’obligation de réserver sa place pour assister aux compétitions, des points sur le sol pour que les festivaliers gardent leur distance et seulement des nageurs de chez nous pour la compétition de 32 km.

Un beau défi pour une organisation qui a déjà fait face à des vagues beaucoup plus grandes que celles de la distanciation physique.

Objectif 2022

Outre le marathon de 32 kilomètres, le mythique Souper dans les rues, regroupant normalement près de 10 000 convives, retient toujours l’attention des festivaliers.

Un tel souper est impossible à tenir actuellement, avec les mesures sanitaires imposées par la santé publique. Pourtant nous avons vu pendant les matchs du CH que les regroupements extérieurs n’ont pas eu d’incidence sur la situation épidémiologique.

Ce rassemblement est un incontournable pour la population du Saguenay–Lac-Saint-Jean, mais aussi pour tous ceux et celles qui ont quitté la région ou qui ont de la famille dans le coin.

Pour que la Traversée puisse perdurer, l’organisation devra être en mesure de présenter ce traditionnel souper à nouveau rapidement.

Comme on dit, ce n’est que partie remise.

Souhaitons-nous d’avoir, en 2022, une Traversée comme dans le bon vieux temps.