/opinion/columnists
Navigation

La broue...

Coup d'oeil sur cet article

J’ai beau chercher la relation, aidez-moi. « Avoir de la broue dans le toupet ». L’expression est typiquement québécoise et signifie qu’une personne est débordée, trop occupée.  

Bon d’accord. Mais en quoi cette surcharge peut-elle créer, amener ou provoquer de la broue dans le toupet ? Chez nous, la broue habituellement vient de la bière. À elle seule, une pièce de théâtre nous l’a rappelé pendant plus de 30 ans. Là où l’explication devient de plus en plus tordue est que, si on est suroccupé, normalement on n’est pas dans la bière. Qui a eu l’imagination de faire monter cette mousse jusqu’au toupet ? Dans quelle situation d’origine ? Un poète de taverne sans doute.

À BRAS...

Il lui est tombé dessus à bras raccourcis. Bizarre. Tout juste avant de m’impliquer dans une bagarre, j’essaierais plutôt de me rallonger les bras, non ? Je visualise le ralenti dans ma tête et je me dis que ça doit être le repliement du bras qui précède l’extension pour un coup qui explique que le bras soit alors raccourci avant le dépliement. Tirée par les cheveux, mais il y aurait une autre explication. Autrefois, avant d’entreprendre un combat, les hommes retroussaient les manches de leur chemise raccourcissant ainsi le bras du vêtement... Ah bon, d’accord.

DANS L’ŒIL...

Dans ma toute petite jeunesse, littéralement hypnotisé et séduit par les brillantes expressions de René Lecavalier, je suis littéralement resté accroché un de ces samedis soirs où le maître de la description nous a dit qu’Yvan Cournoyer avait le compas dans l’œil. Ayoye donc ! Simultanément je voyais l’aiguille du compas dans mon coffre à crayon et l’œil du numéro douze. Plus tard, j’ai compris qu’un compas, c’est aussi une boussole et que, l’avoir dans l’œil signifie que vos yeux sont aussi justes que l’outil de précision. Mais s’il y en a un qui nourrit une foule d’expressions, c’est bien l’œil. Toutefois, faire de l’œil, l’avoir à l’œil, au doigt et à l’œil, voir d’un mauvais œil, un doigt dans l’œil, du tape-à-l’œil font tous moins mal que le pic du compas dans l’œil.

T’AUSSI

  • David Savard a fait une offre de 1,3 million sur le cabanon de Danault.
  • On craint autant le variant Delta que le variant Mailloux.
  • Maison à vendre avec plancher du salon légèrement abîmé où je m’entraînais pour les mises au jeu. (Danault)
  • L’ado qui se réveille avec des boutons dans le front pense qu’il fait de l’acné du sommeil.
  • La confusion a commencé vers 8 heures de l’après-midi.
  • N’est-ce pas qu’on a tous un paresseux qui sommeille en août ?
  • En Abitibi, les contrats sont signés à la mine. En Gaspésie, c’est à l’ancre.
  • Défense de courir sous peine de poursuite.
  • Il pleut encore à Torrent.

À DEMAIN... AUX SPORTS