/sports/football/alouettes
Navigation

Un portrait plus clair chez les Alouettes

Un portrait plus clair chez les Alouettes
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que les derniers joueurs ont été retranchés au camp d’entraînement des Alouettes de Montréal, le portrait de l’équipe est devenu un peu plus clair en vue du début de la saison dans la Ligue canadienne de football. 

• À lire aussi: L’un des propriétaires des Alouettes est décédé

• À lire aussi: Ces athlètes repêchés par les médias

• À lire aussi: Une mentalité plus agressive en défensive

Le botteur québécois Félix Ménard-Brière n’a malheureusement pu éviter le couperet, ce qui laisse croire que David Côté, anciennement du Rouge et Or de l’Université Laval, s’occupera des placements.

Samuel Ducharme, un joueur de ligne offensive, a été l'autre joueur retranché vendredi. Philippe Gagnon devrait être de ceux qui protégeront le quart-arrière Vernon Adams fils, tout comme les gardes Kristian Matte et David Foucault, entre autres.

De son côté, Junior Luke, qui a été utilisé sur la ligne offensive pendant le camp d’entraînement plutôt que sur la ligne défensive, sa position habituelle, se retrouve sur l’équipe d’entraînement. Le secondeur Brian Harelimana et le receveur éloigné Kevin Kaya ont aussi subi un tel sort.

Profondeur chez les receveurs

Chez les receveurs, Reggie White fils est également relégué à la formation d’entraînement pour l’instant. Eugene Lewis, B.J. Cunningham, Quan Bray et Dante Absher risquent de compter parmi les principaux joueurs à cette position pour entamer la saison. Victime de la profondeur du club, le receveur Naaman Roosevelt avait notamment été retranché en début de semaine. Le Québécois Benoit Marion, joueur de ligne défensive, avait aussi subi le couperet.

Chez les autres joueurs-clés qui demeurent à l'attaque, on retrouve les porteurs de ballon William Stanback et Cameron Artis-Payne, entre autres.

Le début de la saison des Alouettes est fixé au samedi 14 août contre les Elks, à Edmonton, car le club montréalais profite d’une semaine de congé pour entamer la campagne.