/sports/hockey
Navigation

Grubauer s’inspire de Fleury

Grubauer s’inspire de Fleury
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau gardien du Kraken de Seattle Philipp Grubauer n’a pas à chercher bien loin pour trouver de l’inspiration.

• À lire aussi - Paris sportifs: un joueur de la LNH sous enquête

• À lire aussi - Quatre dossiers sur la table de Marc Bergevin

En effet, l’athlète de 29 ans souhaite que la 32e et nouvelle formation de la Ligue nationale de hockey (LNH) obtienne autant de succès que les Golden Knights de Vegas. Ayant fait son entrée dans le circuit en 2017-2018, le club du Nevada avait atteint la finale de la coupe Stanley dès sa première campagne.

«Je crois que c'est incroyable de faire partie de quelque chose de nouveau et de marquer l'histoire en disputant le tout premier match et de faire partie de ce groupe et de répéter ce que Vegas a accompli. C'est l'objectif», a affirmé Grubauer vendredi, lui dont les propos ont été traduits par le site internet francophone de la LNH.

Le gardien allemand s’inspire également de ce que le Québécois Marc-André Fleury a réalisé comme leader chez les «Chevaliers Dorés».

«La manière dont il s'est amené et ce que l'équipe a accompli au cours des dernières années, ce fut incroyable, a souligné Grubauer. Alors ça devient mon objectif, n'est-ce pas? D'être ce gardien, de participer aux séries, et de gagner la coupe.»

Une surprise

De son côté, le directeur général du Kraken, Ron Francis, ne croyait pas qu’il serait en mesure de mettre la main sur un gardien du calibre de Grubauer.

«Je ne pense pas que nous avions entamé ce processus en pensant que nous pourrions obtenir quelqu'un comme [Fleury], surtout qu'en regardant toutes les équipes, le marché des gardiens et les listes de protection, nous nous disions que le marché devenait difficile. Mais voilà que nous parvenons à réussir ce coup à l'ouverture du marché des joueurs autonomes. On ne sait jamais à quoi s'attendre», avait dit le DG mercredi dernier.

Grubauer souhaitait poursuivre son association avec l’Avalanche du Colorado, mais n’a pas réussi à s’entendre avec ce club avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Il a ensuite accepté un pacte de six ans d’une valeur totale de 35,5 millions $ avec le Kraken.

«Lorsque la fenêtre s'est ouverte, Seattle a appelé et c'est devenu une évidence pour moi qu'il fallait que je rejoigne cette toute nouvelle équipe, que je fasse partie de l'histoire comme l'a fait Vegas, et de faire partie des premiers joueurs qui allaient être embauchés par cette équipe», a exprimé le gardien.

À VOIR AUSSI