/qubradio
Navigation

COVID-19: le propriétaire du Beach Club veut la mise en place d’un passeport sanitaire

Le propriétaire du Beach Club, Olivier Primeau
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Le propriétaire du Beach Club, Olivier Primeau

Coup d'oeil sur cet article

Le propriétaire du Beach Club et homme d’affaires Olivier Primeau espère que le gouvernement du Québec imposera rapidement un passeport sanitaire pour assurer l’accès aux restaurants et aux bars. 

• À lire aussi - COVID-19: son voyage à Cuba tourne au cauchemar

«Les gens, après deux trois verres, les mesures sanitaires, ça n’existe plus et c’est au restaurateur de faire la police et ce n’est vraiment pas facile», a expliqué le propriétaire de deux restaurants, au micro de Danny St Pierre, sur QUB radio, lundi.

«On a tellement de choses à endosser, s’il faut en plus endosser d’être la police, c’est encore pire», a insisté Olivier Primeau.

Le passeport sanitaire qui exigerait deux vaccins pour accéder à certaines activités pourrait minimiser l’impact d’une 4e vague, ajoute l’homme d’affaires. Selon lui, bon nombre de restaurants ne survivraient tout simplement pas à une autre période de fermeture imposée.

«En ce moment, c’est la pointe de l’iceberg. Ceux qui ont des dettes accumulées par-dessus la tête, je peux vous le dire, j’ai des amis qui me disent qu’ils prennent les subventions et quand [ce sera fini, ils iront] faire autre chose.»

Mais pour l’heure, l’été est presque normal, a assuré M. Primeau. Les établissements roulent, les clients ont le cœur léger et n’hésitent pas à se gâter.

«Je vends des bouteilles de vin et de champagne qu’on n’a jamais vendues avant!» 

· Écoutez l’entretien avec Olivier Primeau avec Danny St Pierre sur QUB radio: 

À VOIR AUSSI...

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions