/news/currentevents
Navigation

Happé par un chauffard ivre, un ado se réveille de son coma 10 jours plus tard

Coup d'oeil sur cet article

Près de deux semaines après avoir été happé par un chauffard ivre à Deux-Montagnes, dans les Laurentides, un adolescent qui a frôlé la mort s’est réveillé de son coma vendredi dernier.

• À lire aussi: Deux-Montagnes: le conducteur ivre remis en liberté

• À lire aussi: [PHOTOS] Deux-Montagnes: ivre au volant, il frappe deux ados

Hospitalisé avec des blessures graves au CHU Sainte-Justine, le jeune Adam s’est réveillé de son coma 10 jours plus tard. Il devra cependant rester au centre hospitalier pendant quelques semaines pour recevoir des traitements.

Mais les médecins ont confiance que l’adolescent se remettra de ses blessures sans trop de séquelles. Un soulagement pour la famille, surtout pour la mère du jeune homme, qui craignait le pire, vu l’état de l’adolescent, après l’accident.

Mais les prochains jours s’annoncent ardus puisqu’Adam n’a aucun souvenir des événements.

«Aujourd’hui, on est déstabilisé. Son comportement est différent. Il ne comprend pas pourquoi il est là. Il est fâché. Il se sent en prison. Il veut que je l’amène à la maison», témoigne Geneviève Gagné, sa mère.

«Il a perdu connaissance au moment de l’impact. Il a repris connaissance il y a quatre jours. Pour lui, il est encore chez McDonald avec des amis. Là, il se retrouve, le lendemain, couché dans un lit, puis il a de la misère à bouger ses muscles, à parler, à s’exprimer... Il est dans un état où il a besoin de quelqu’un 24h sur 24», ajoute Mme Gagné.

L’amie d’Adam, Iaros, qui était passagère du scooter au moment de l’accident, est elle aussi toujours hospitalisée avec de blessures graves. Elle devra notamment réapprendre à marcher.

Un message pour l’homme accusé

Geneviève Gagné avait cependant un message pour Philippe Vocino, l’homme de 25 ans qui a happé les deux adolescents le soir du 18 juillet, alors que son taux d’alcoolémie était deux fois et demie au-dessus de la limite permise. 

Mme Gagné aimerait que les gens prennent conscience de l’impact que leurs décisions peuvent avoir sur la vie des autres.

«Ce n’est pas juste la vie deux jeunes que ça bascule, c’est celle des parents, des grands-parents et des amis de 15 ans, qui eux, cet été, pensent juste à leur chum qui n’est pas avec eux. Ils sont bouleversés, ça les choque, ils sont tristes et fâchés. C’est leur meilleur ami qui a changé, qui n’est pas le même. C’est toute une communauté qui est en choc, en fait, pour quelqu’un qui a pris la mauvaise décision», lance Mme Gagné.

M. Vocino, qui est pompier de formation, fait face à cinq chefs d’accusation, dont un de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles.