/sports/jo
Navigation

Pavan et Humana-Paredes facilement en quarts de finale

Pavan et Humana-Paredes facilement en quarts de finale
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

À l’image de Brandie Wilkerson et Heather Bansley la veille, le duo composé de Melissa Humana-Paredes et Sarah Pavan a atteint les quarts de finale de la compétition de volleyball de plage aux Jeux olympiques, lundi, heure de Tokyo.

La paire canadienne a dominé son duel de huitième de finale, avec un gain en deux manches identiques de 21-13.

Au prochain tour, les Canadiennes affronteront l’équipe australienne, composée de Mariafe Artacho del Solar et Taliqua Clancy. Pour leur part, Bansley et Wilkerson disputeront la victoire aux Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka.

Les deux paires canadiennes pourraient s’affronter ensuite en demi-finales

Les autres performances canadiennes

En kayak monoplace, chez les femmes, sur une distance de 200 m, la Québécoise Andréanne Langlois a conclu au premier rang de sa course quart de finale, pour assurer sa place en demi-finales. La représentante de l’unifolié a réussi un temps de 41,728 s, soit plus d’une demi-seconde plus rapide que sa plus proche poursuivante, la Chinoise Qing Ma.

Dans une autre course de quart de finale, la Canadienne Michelle Russell a aussi pu se qualifier pour les demi-finales, en terminant au deuxième rang de sa vague, avec un temps de 42,940 s. Les deux premières de chaque course atteignaient l’étape suivante. Russell a terminé avec une priorité de 0,005 s sur la troisième, la Britannique Emily Lewis.

En canoë biplace, chez les hommes, sur une distance de 1000 m, les Canadiens Roland Varga et Connor Fitzpatrick ont assuré leur place en demi-finales en terminant au troisième échelon de leur course de quart de finale.

En kayak monoplace, du côté masculin, sur 1000 m, le représentant de l’unifolié Simon McTavish a échoué dans sa tentative de qualification pour les demi-finales, lui qui a conclu au quatrième rang de sa vague en quart de finale.

Finalement, en kayak biplace, du côté féminin, sur 500 m, Alanna Bray-Lougheed et Madeline Schmidt ont-elles aussi échoué dans leur course à l’obtention d’une place en demi-finales, terminant au cinquième rang de leur vague de quart de finale.