/news/green
Navigation

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dôme de chaleur et canicules, inondations et incendies: l'été boréal a été marqué par des catastrophes naturelles en cascade, dont l'ampleur et la fréquence pourraient avoir été aggravées par le réchauffement climatique, selon les climatologues.

Dôme de chaleur au Canada, canicule en Grèce

Fin juin, l'ouest du Canada est pris sous un «dôme de chaleur» provoqué par de fortes pressions emprisonnant l'air chaud. Le pays bat plusieurs fois son record absolu de température, qui s'établit finalement à 49,6°C dans le village de Lytton, le 30 juin. Les États américains de Washington et de l'Oregon sont aussi touchés.

Le nombre de décès provoqué par cette première vague est évalué à plusieurs centaines.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

Cette vague de chaleur aurait été «presque impossible» sans le réchauffement climatique causé par les humains, selon les scientifiques du World Weather Attribution, une initiative regroupant des experts de divers instituts de recherche dans le monde.

Selon eux, le changement climatique a rendu cet événement au minimum 150 fois plus susceptible de se produire.

En juillet, une deuxième vague de chaleur frappe l'ouest des États-Unis et du Canada. Le 10 juillet, la ville de Las Vegas égale son record historique de température, à 47,2° C.

Depuis le 29 juillet, la Grèce traverse une vague de chaleur intense. C'est la «pire canicule depuis 1987» a déclaré lundi le premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Le mercure a grimpé jusqu'à 43°C à Athènes ce 2 août.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

Inondations en Europe, en Chine et Inde

Les 14 et 15 juillet, de fortes inondations font au moins 224 morts en Allemagne et en Belgique. Les cours d'eau sortent brutalement de leur lit sous l'effet de pluies diluviennes, envahissant des dizaines de zones habitées. Les crues causent également des dégâts au Luxembourg, aux Pays-Bas ou en Suisse.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

Les précipitations ont atteint en deux jours l'équivalent de deux mois de pluies, selon l'Organisation météorologique mondiale.

«Pour le moment, on ne peut pas dire avec certitude que cet événement est lié au dérèglement climatique», mais de tels phénomènes extrêmes deviennent «plus fréquents et plus probables» à cause du réchauffement, selon Kai Schröter, hydrologue à l'Université de Postdam.

En Chine, le centre du pays est touché autour du 20 juillet par d'importantes inondations qui font 302 morts selon les autorités de la province du Henan.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

En trois jours, tombe l'équivalent de près d'une année de précipitations à Zhengzhou - du jamais vu en six décennies de relevés météorologiques.

Des pluies torrentielles de mousson en Inde font plus de 230 morts à la suite d'inondations et glissements de terrain dans la seconde moitié de juillet.

Les experts estiment que l'intensité et la fréquence des pluies de mousson, annuelles en Inde de juin à septembre, sont renforcées par le changement climatique.

Incendies dans l'ouest américain et en Europe

Alimentés par la sécheresse et la chaleur, des incendies ravagent l'ouest du Canada et des États-Unis, en particulier la Californie où le feu a déjà détruit trois fois plus de végétation cette année par rapport à 2020.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

L'un des incendies les plus impressionnants dans cette région en juillet, le «Bootleg Fire» dans l'Oregon, a brûlé en deux semaines l'équivalent de la ville de Los Angeles en végétation et forêts.

En Grèce et Turquie, de nombreux incendies font rage, début août, attisés là aussi par le manque d'eau et les fortes chaleurs, en particulier dans le sud de la Turquie et sur l'île grecque de Rhodes.

Un été marqué par une série de catastrophes naturelles
AFP

130 incendies se sont déclarés en six jours sur l'ensemble de la Turquie. Ils ont fait au moins huit morts et entraîné l'évacuation de centaines de touristes et habitants en particulier des villes touristiques d'Antalya, Bodrum et Marmaris (sud).

À VOIR AUSSI...