/sports/jo
Navigation

Jeux de Tokyo: cauchemar sur la plage pour les Canadiennes

Les deux tandems de volleyeuses éliminés

TOPSHOT-BEACH VOLLEYBALL-OLY-2020-2021-TOKYO-CAN-AUS
Photo AFP Les Canadiennes Sarah Pavan (à gauche) et Melissa Humana-Paredes ont échoué dans leur tentative de monter sur le podium aux Jeux olympiques.

Coup d'oeil sur cet article

Ce qui s’annonçait comme une journée potentiellement magique à la plage a tourné au vinaigre. Les deux duos de Canadiennes qui tentaient d’obtenir leur billet pour les demi-finales ont plutôt été écartés du tournoi olympique de volleyball. 

• À lire aussi: Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner demeurent en cinquième place

• À lire aussi: Un record canadien et un billet pour la finale pour Andre De Grasse

• À lire aussi: Pas de miracle à la piscine

Le pays pouvait se permettre de rêver à un podium fortement canadien, surtout que la paire formée de Sarah Pavan et de Melissa Humana-Paredes n’avait pas encore perdu une manche en quatre matchs depuis le début de l’aventure à Tokyo. 

Cette fois, les Australiennes Taliqua Clancy et Mariafe Artacho del Solar ont été trop fortes en l’emportant en trois manches (21-15, 19-21 et 15-12) en quarts de finale, mardi. 

Il s’agit d’une déception majeure puisque Pavan et Humana-Paredes sont les championnes du monde en titre et qu’elles étaient les favorites pour remporter la compétition olympique. 

Heather Bansley était déçue de voir son parcours prendre fin en quarts de finale.
Photo AFP
Heather Bansley était déçue de voir son parcours prendre fin en quarts de finale.

En larmes 

Le rêve de médaille anéanti a évidemment dévasté les deux fières compétitrices, qui n’ont pu retenir leurs larmes après coup, lors d’une entrevue sur les ondes de Radio-Canada. 

« Je sais que nous sommes meilleures que ça. Ça fait très mal en ce moment. C’est décevant de perdre de cette façon, mais je suis fière de qui nous sommes comme équipe et de la façon dont nous représentons ce sport. Nous aurions voulu en donner plus », a soupiré Pavan, tandis que sa comparse en pleurs l’enlaçait.  

Les Ontariennes ont semblé déstabilisées en début de rencontre quand leurs rivales ont pris une étonnante avance de 5-1, qu’elles ne sont jamais passées près de céder.  

Pavan et Humana-Paredes ont quant à elles dû attendre au deuxième set pour se doter d’une première avance, à 5-4, mais se sont quand même compliqué la vie avant de remporter la deuxième manche. 

Les Australiennes ont de nouveau pris les commandes de la manche ultime et même si les Canadiennes se sont rapprochées à deux points (10-12), elles n’ont jamais pu compléter la remontée. 

Nombreuses erreurs 

Plus tôt en matinée, c’est l’autre duo canadien formé de Heather Bansley et de Brandie Wilkerson qui a subi la défaite, encore une fois en trois manches (21-13, 18-21, 15-11) face aux Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka. 

Les Canadiennes ont éprouvé toutes sortes d’ennuis au service, avec 13 fautes, dont 10 de Wilkerson.  

C’est donc sur une note amère que les volleyeuses vont rentrer au pays. Pavan doit se contenter d’une cinquième place pour les deuxièmes Jeux de suite, elle qui avait aussi obtenu ce résultat à Rio, en équipe avec Bansley.  

Le Canada reste toujours en attente d’une première médaille féminine dans cette discipline. Chez les hommes, la médaille de bronze lors du premier tournoi de volleyball de plage olympique en 1996, à Atlanta, demeure la meilleure performance de l’unifolié à ce jour.

En demi-finales, ce soir, les Australiennes croiseront le fer avec les Lettones, tandis que les Suissesses Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré joueront contre les Américaines Alix Klineman et April Ross.

Puis, plus tard, Sarah Pavan et Melissa Humana-Paredes affrontaient les Australiennes Taliqua Clancy et Mariafe Artacho del Solar. Elles ont subi le même sort, étant vaincues elles aussi en trois manches, au compte de 21-15, 19-21 et 15-12.

À VOIR AUSSI