/news/coronavirus
Navigation

Nouvelles mesures sanitaires pour combattre la flambée de cas à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) a mis en place de nouvelles mesures sanitaires pour combattre la flambée de cas de COVID-19 à Trois-Rivières, mercredi.

Un centre de dépistage ouvrira jeudi à proximité de la clinique de vaccination mobile, qui a élu domicile en plein cœur de la rue des Forges.

Plus de 90 doses du vaccin Pfizer y ont été administrées mercredi. Si la journée a débuté modestement avec une quinzaine de personnes entre 10 heures et midi, l’achalandage a augmenté en après-midi.

La réponse de la population a agréablement surpris le PDG-adjoint du CIUSSS MCQ, Gilles Hudon. «J’ai le sourire en ce moment. Ce qu’on voit, ce sont beaucoup de jeunes qui viennent. Et pour plusieurs d’entre eux, c’est une première dose», a-t-il expliqué.

La seule ombre au tableau était le temps d’attente, a expliqué M. Hudon. Au moment fort de la journée, certains citoyens ont rebroussé chemin puisqu’il fallait patienter de 15 à 20 minutes. Il promet de corriger le tir dès jeudi.

«On va prévoir plus d’effectifs, c’est certain. La principale question que les gens nous posent avant d’accepter est le temps d’attente. C’est encore plus prononcé chez les jeunes», a mentionné l’homme à TVA Nouvelles, mercredi.

Les heures d’opération ont aussi été modifiées afin de rejoindre les jeunes qui se rendent dans les restaurants et les bars. De jeudi à samedi, la clinique sera ouverte jusqu’à 22 heures, au lieu de 20 heures comme il était initialement prévu.

La clinique ne pourrait fermer plus tard; question d’éthique, a soutenu la cheffe de la vaccination, Élise Dufour. «Plus on avance dans la soirée, plus les jeunes ont de chances d’avoir consommé. On doit s’assurer que le choix de se faire vacciner est fait de façon éclairée», a mentionné la dame.

Afin d’éviter les débordements de fêtards et de récalcitrants à la vaccination un agent de sécurité a aussi été embauché. Une mesure exceptionnelle pour la clinique de vaccination. «C’est pour s’assurer de la sécurité de nos travailleurs, mais aussi que nos installations ne se font pas vandaliser», a ajouté Mme Dufour.

D’autres offensives ont été déployées. Au courant de la journée, une équipe d’intervenants psychosociaux a parcouru la rue des Forges afin de sensibiliser la population à la vaccination. Une clinique de dépistage temporaire ouvrira aussi ses portes jeudi dès midi au coin des Forges et Royale, à quelques pas de l’autobus de vaccination.

Des établissements ouvrent et une autre ferme

Deux des trois établissements qui avaient fermé de façon préventive dans les derniers jours ont ouvert leurs portes mercredi. Le bar Roof top, où huit employés ont été déclarés positif, a repris les activités avec des travailleurs négatifs ou vaccinés.

Le pub ludique Randolph a aussi accueilli ses premiers clients depuis samedi.

Deux travailleurs avaient contracté la COVID-19. En fin d’après-midi, le restaurant-bar Les contrebandiers, situé tout juste à côté du Roof top a de son côté annoncé sa fermeture en raison d’un employé de cuisine testé positif.

Le bilan de la Mauricie-Centre-du-Québec continue de grimper. 31 cas se sont ajoutés mercredi, dont 27 pour la Mauricie.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres