/finance/business
Navigation

Bonne performance au 2e trimestre: Bombardier revoit ses prévisions annuelles à la hausse

GEN- CONFÉRENCE DE PRESSE BOMBARDIER ST-LAURENT
Photo d'archives, Martin Alarie

Coup d'oeil sur cet article

Avec une bonne performance lors des deux premiers trimestres de l’exercice en cours, l’avionneur montréalais Bombardier révise ses prévisions annuelles à la hausse.

• À lire aussi: 5 ans après avoir obtenu 1,7 milliard $, Bombardier veut encore de l’aide publique

• À lire aussi: Bombardier: un soutien public sous certaines conditions, croit Vincent Marissal

• À lire aussi: Bombardier: pourquoi encore des subventions?

En dévoilant ses résultats du deuxième trimestre, jeudi, l’entreprise a indiqué que ses revenus devraient être supérieurs à 5,8 milliards $ US pour l’exercice en cours, avec 120 livraisons d’avions prévues, alors que ses prévisions antérieures établissaient ses revenus de l’exercice à 5,6 milliards $ US. Bombardier prévoit aussi que ses profits de l’exercice seront plus élevés que prévu cette année.

«La hausse des prévisions de Bombardier découle d’une solide exécution au cours du premier semestre de 2021 sur tous les plans dans l'ensemble de l'entreprise, du regain de confiance dans la vigueur du marché, et de notre capacité à soutenir notre objectif d'économies récurrentes», a indiqué Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier.

Au deuxième trimestre terminé le 30 juin dernier, Bombardier a affiché des revenus de 1,52 milliard $ US, contre 1,22 milliard $ US au cours de la période correspondante l’an dernier. Le résultat du deuxième trimestre de l’exercice en cours a été alimenté par la performance du créneau des avions d’affaires qui a été de 50 % supérieure d’une année à l’autre et par l’apport plus élevé des services.

«Au total, 29 avions ont été livrés au cours du deuxième trimestre, une hausse de 45 % sur le nombre de livraisons d’avions du trimestre correspondant de l’exercice précédent qui reflète la solide demande pour les avions de la catégorie des avions d’affaires de grande taille», a mentionné l’entreprise.

«Nous sommes sur la bonne voie pour repositionner Bombardier comme le constructeur d’avions d'affaires préféré dans le monde, et nous sommes convaincus que notre portefeuille d'avions axé sur l'expérience passagers ainsi que notre offre de services en expansion répondent bien au regain d’intérêt et à la hausse de la demande pour les avions privés ainsi qu’à leur utilisation accrue», a ajouté M. Martel.

Le bénéfice net de Bombardier au deuxième trimestre de 2021 est de 139 millions $ US ou 0,06 $ par action (dilué), comparativement à une perte nette de 223 millions $ US ou 0,11 $ par action (dilué) pour le deuxième trimestre de l’an dernier.