/investigations/politics
Navigation

Un conseiller exclu par le clan Coderre se représente

Coup d'oeil sur cet article

Un conseiller municipal suspendu pour un conflit d’intérêts et exclu du parti Ensemble Montréal de Denis Coderre entend tout de même se représenter à l’élection de novembre prochain.

• À lire aussi: Valérie Plante fait confiance à un élu cité en déontologie

Jean-Marc Corbeil a confirmé mercredi au Journal qu’il serait candidat.

Sur le site d’Élections Québec, on peut lire qu’il est chef du Parti Outremont, qui a été autorisé en juillet.

M. Corbeil a été suspendu par la Commission municipale du Québec (CMQ) pendant 45 jours sans rémunération plus tôt cette année.

Le chien de garde du milieu municipal avait conclu que le conseiller d’Outremont s’était placé en situation de conflit d’intérêts en juin 2019 en demandant dans une réunion préparatoire de repousser une décision concernant le Restaurant Provisions, alors que l’entreprise le poursuivait pour 14 600 $.

En juillet 2019, il a aussi participé aux délibérations et voté contre une demande d’approbation de plan soumise par Restaurant Provisions à l’arrondissement montréalais.

L’entreprise s’est finalement désistée de sa poursuite à l’endroit du conseiller en juin 2021.

Exclu du parti

M. Corbeil a tenté de contester la décision de la CMQ, mais celle-ci a été confirmée par la Cour supérieure en mars dernier. Ensuite, Ensemble Montréal a suspendu le conseiller de son caucus, avant de l’expulser définitivement en mai.

Joint au téléphone hier, Jean-Marc Corbeil a indiqué qu’il ne souhaitait pas réintégrer les rangs du parti de Denis Coderre de toute façon.

« De toute façon, je ne voulais pas poursuivre avec eux [...] Je ne me sentais pas à l’aise avec les positions d’Ensemble Montréal », a-t-il fait savoir.

« Ma réflexion me mène ailleurs politiquement », a poursuivi M. Corbeil.

Questionné à savoir si sa suspension en lien avec un manquement éthique avait pesé ou non dans sa décision de se représenter à l’élection de cet automne, M. Corbeil affirmé que ce n’était « pas du tout » le cas.


Jean-Marc Corbeil est conseiller de l’arrondissement d’Outremont depuis 2017.

À VOIR AUSSI...