/news/coronavirus
Navigation

Passeport vaccinal: quelles répercussions pour les bars et restos?

Coup d'oeil sur cet article

Si l’annonce de l’instauration d’un passeport vaccinal a convaincu plusieurs personnes de se faire inoculer, d’autres Québécois se montrent toujours réticents face à la vaccination, ce qui pourrait avoir des répercussions pour les bars et restaurants de la province.

• À lire aussi: Ruée vers les vaccins après l’annonce d’un passeport

• À lire aussi: Passeport vaccinal: un énorme défi pour les gyms

• À lire aussi: COVID-19: la quatrième vague s'installe au pays

Pour les antivaccins convaincus, une telle mesure ne change absolument rien. Ces personnes préfèrent se priver d’aller au restaurant plutôt que de recevoir une injection.

Certains ont cependant avoué qu’un tel incitatif leur ferait changer leur fusil d’épaule, alors que d’autres ont admis qu’ils se résigneraient à y aller, afin de pouvoir sortir.

Les restaurateurs se sont dits plutôt confiants que la majorité des clients se plieraient au passeport vaccinal.

«Je pense que c’est davantage les plus jeunes qui ont un peu plus de difficulté avec ça, tandis que notre clientèle familiale ou les personnes d’un certain âge comprennent la situation», a affirmé vendredi à TVA Nouvelles l’assistant-gérant de la crêperie Chez Suzette, Martin Lussier.

Ce dernier est d’avis que les bars et bistros vont écoper beaucoup plus du passeport vaccinal, puisqu’ils seront privés d’une plus grande partie de leur clientèle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.