/news/politics
Navigation

Le chef conservateur souhaite financer la recherche pour l'autosuffisance alimentaire

Le chef conservateur souhaite financer la recherche pour l'autosuffisance alimentaire
Marc DesRosiers/ AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Présent au Québec cette fin de semaine, le chef conservateur Erin O’Toole a annoncé samedi un plan visant à financer la mise en place d’un Centre de recherche et de développement en autosuffisance alimentaire à Saint-Hyacinthe, en Montérégie. 

• À lire aussi: Élections en vue: où en sont les partis?

• À lire aussi: Élections estivales: les libéraux de Trudeau pourraient demeurer minoritaires

«La ville de Saint-Hyacinthe est reconnue mondialement comme un centre d’excellence au niveau de la recherche en agroalimentaire. Le centre va réduire nos importations et notre dépendance aux produits alimentaires étrangers», a déclaré par voie de communiqué Erin O’Toole.

«[Le centre] va assurer la production et la consommation de produits de qualité. Il va aider nos agriculteurs et nos éleveurs à mettre sur pied de nouvelles formes de productions. Il va créer des emplois dans le secteur agricole ainsi que former une expertise unique en agriculture et en agroalimentation», a-t-il poursuivi.

Les conservateurs espèrent ainsi développer de nouvelles approches en agriculture et en alimentation, jugeant que le Canada «est encore très loin de l’autosuffisance alimentaire».

Le tiers des légumes de serre qui sont consommés au Québec seraient ainsi produits dans la province alors que 75 % des fruits et des légumes proviendraient de l’étranger pendant l’hiver, d’après le Parti conservateur du Canada.

«L’annonce d’aujourd’hui démontre clairement l’engagement de notre parti envers Saint-Hyacinthe et notre région», a indiqué le candidat conservateur dans Saint-Hyacinthe–Bagot, André Lepage.

La création de ce centre de recherche serait réalisée en collaboration avec le Centre de recherche et de développement de Saint-Hyacinthe.