/weekend
Navigation

La carrière de Jean-Michel Anctil en cinq photos souvenirs

Chaque semaine, dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs.

ART-THEATRE-ETE
Photo Agence QMI, Joël Lemay Jean-Michel Anctil
Humoriste, acteur, animateur de radio et improvisateur québécois

Coup d'oeil sur cet article

Diplômé du rire  

ART-THEATRE-ETE
Photo d’archives

La photo classique de l’École nationale de l’humour, qui décerna son diplôme à un Jean-Michel âgé de 25 ans, en 1992. Dans la même excellente cuvée se trouvaient cette année-là François Morency, Sylvain Larocque et l’auteur Marc Brunet (Le cœur a ses raisons, Like-moi). L’année suivante, le jeune Jean-Michel, natif de Saint-Pascal de Kamouraska, partait en tournée avec Juste pour rire. 

Incontournables  

ART-THEATRE-ETE
Photo d’archives

L’humoriste dans la peau de sa populaire Priscilla lors d’un hommage à Yvon Deschamps. La voluptueuse créature était allée s’asseoir sur les genoux d’Yvon pour lui faire la morale ! Ce personnage, Jean-Michel l’avait créé à l’École de l’humour en 1992, il y aura bientôt 30 ans. Viendra, quelques années plus tard, un autre incontournable : son unique Râteau.

Premier solo  

ART-THEATRE-ETE
Photo d’archives

En 1995, il y a plus de 25 ans, Jean-Michel assumait le rôle de porte-parole pour Juste pour rire. L’année suivante, il lançait son premier spectacle éponyme. Il jouera cet excellent solo plus de 250 fois sur scène, ce qui lui vaudra d’être en nomination pour le Spectacle de l’année – Humour au gala de l’Adisq. Mais il ne pouvait se douter qu’il vendrait plus d’un million de billets en carrière.

Comiques et méchants  

ART-THEATRE-ETE
Photo d’archives

Dans la pièce Shakespeare pour les nuls, aux côtés d’Éloi Cousineau, en 2005, Jean-Michel relevait le défi de jouer un enchaînement de sketches drôles et tragiques résumant l’œuvre de Shakespeare. Ce rôle lui valut d’être reconnu comme excellent acteur par la productrice de films Denise Robert, qui suggéra plus tard son nom pour un rôle de bandit dans le film De père en flic.

Un rêve devenu réalité  

ART-THEATRE-ETE
Photo d’archives

Dans le succès cinématographique De père en flic, Jean-Michel incarne Mononc Luc Tardif, chef des motards, aux côtés de Rémy Girard (l’avocat). Pour ce rôle, l’humoriste avait rasé ses cheveux, fait pousser sa moustache et visionné des images de Mom Boucher. Lui qui avait joué plusieurs rôles à la télé réalisait alors son rêve d’être acteur au grand écran.


  •  Jean-Michel Anctil partage pour la première fois la scène avec son ami des trente dernières années, André Robitaille, dans la pièce Des cailloux plein les poches. Ils incarnent à eux deux les 15 personnages de cette touchante histoire qui se déroule dans un petit village où une grosse équipe de tournage débarque pour tourner un film avec pour acteurs les résidents du village où se produira un drame. À L’Assomption, à Québec et à Chicoutimi au mois d’août et en tournée à l’automne. Pour toutes les dates, voir monarqueproductions.com.  
  • Jean-Michel a plusieurs projets télé en marche, notamment un concept soumis à TVA qui tourne autour de relecture de vieux textes d’humoristes. Il a également écrit les premiers épisodes d’une comédie qui s’intitule Les bons pères et il a approché quelques acteurs pour jouer ses personnages.  
  • Jean-Michel est père de trois filles : Marianne, Laurie et Charlie.