/news/elections
Navigation

Une pétition contre des élections fédérales anticipées

Coup d'oeil sur cet article

Une pétition qui a récolté près de 4000 signatures lundi demande à la nouvelle gouverneure générale, Mary Simon, de rejeter une éventuelle demande du premier ministre Justin Trudeau de dissoudre le gouvernement à l’automne.

La pétition a été lancée par l’organisme Democracy Watch, basé à Ottawa.

Selon les activistes, une élection anticipée serait «illégale, malhonnête, injuste et dangereuse pour de nombreux électeurs».

Ceux-ci soulignent le choix de dissoudre le Parlement avant la date fixée par la loi électorale, soit au mois d’octobre 2023, pour un mandat minoritaire de quatre ans.

Ils appuient aussi leur argumentaire de sondages démontrant qu’une forte majorité de la population canadienne ne souhaite pas se rendre aux urnes à l’heure actuelle. Pour preuve, un sondage Nanos diffusé le mois dernier rapportait que seulement 26 % de Canadiens aimeraient voir une élection à l’automne.

Democracy Watch, comme les partis d’opposition, estime qu’une élection en temps de pandémie serait mal avisée, non seulement car le risque de contagion en serait grandi, mais aussi parce que la crainte d’attraper la COVID-19 pourrait rendre certaines personnes hésitantes.

Élections Canada s’est toutefois préparé à un scrutin en temps pandémique, avec une foule de nouvelles règles, d’équipement sanitaire ainsi que par le déploiement historique du vote par correspondance.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.