/news/politics
Navigation

Déploiement du passeport vaccinal: «un mois, c’est long»

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, souhaite que le passeport vaccinal soit déployé plus tôt que le 1er septembre.  

• À lire aussi: Le passeport vaccinal rentrera en vigueur le 1er septembre au Québec

• À lire aussi: Passeport vaccinal: pas dans les centres commerciaux et les détaillants

• À lire aussi: Où et comment le passeport vaccinal est-il utilisé à travers le monde?

«Entre le moment où ça a été demandé et le moment où ça va être mis en application, c’est quand même un mois. Un mois, c’est long», affirme Mme Anglade en entrevue à LCN. 

Le nombre de cas de COVID-19 étant déjà à la hausse au Québec, l’attente pourrait aggraver la situation puisque les élèves seront déjà de retour sur les bancs d’école et les travailleurs de retour au bureau. 

  • Écoutez l’entrevue de Maude Laberge, professeur en économie de la santé à l’Université Laval et chercheuse en Santé des populations et pratiques optimales en santé  

«Ce qu’on aimerait voir, c’est qu’on soit capable de devancer la décision qui a été prise par le gouvernement et également de clarifier un certain nombre de choses», réclame la cheffe du PLQ. 

Elle soutient qu’une clarification des règles permettra de mieux préparer la province à une recrudescence des cas de COVID-19.

«Plus les règles vont être claires, plus on va être outillés pour affronter la 4e vague», dit Mme Anglade.