/entertainment/tv
Navigation

Mathieu Bock-Côté recruté en France

Le chroniqueur québécois animera une émission d’affaires publiques sur CNews

Mathieu Bock-Côté
Photo courtoisie Mathieu Bock-Côté s’installe en France, où sa carrière médiatique prend un nouvel essor.

Coup d'oeil sur cet article

La carrière de Mathieu Bock-Côté en France prend du galon. La chaîne de télévision d’information en continu la plus regardée de l’Hexagone, CNews, a recruté le sociologue et chroniqueur québécois pour animer une nouvelle émission d’affaires publiques.

Chaque semaine, Mathieu Bock-Côté pilotera ce rendez-vous d’une heure durant lequel il analysera l’actualité et interviewera des figures connues du domaine politique.

Joint au téléphone, l’universitaire et auteur affirme avoir carte blanche de CNews.

« Je choisis les thèmes que j’ai envie d’aborder. Ça part des questions qui m’habitent. Je pourrais parler du phénomène woke, des questions d’identité, de l’avenir des différentes familles politiques en France... »

  • Écoutez la chronique de Mathieu Bock-Côté avec Vincent Dessureault sur QUB radio :

Un Fox News français ?

L’émission, qui n’a pas encore de titre officiel, prendra l’antenne dans quelques semaines. Elle sera diffusée les samedis soirs à heure de grande écoute.

Mathieu Bock-Côté parle d’un « honneur ».

« Il y a beaucoup d’enthousiasme, mais un petit peu de trac, admet-il. C’est quand même un environnement nouveau, un défi. »

Mathieu Bock-Côté rejoint aussi CNews comme analyste, commentateur et débatteur. Il apparaîtra dans d’autres émissions du réseau de manière régulière.

Mathieu Bock-Côté sur les ondes de CNews, une chaîne d'information en continu en France.
Photo courtoisie
Mathieu Bock-Côté sur les ondes de CNews, une chaîne d'information en continu en France.

« Je crois au débat public, souligne le principal intéressé. Je crois que nous devons prendre le temps de réfléchir aux grands enjeux de notre temps, qui semblent à plusieurs confus, et même, pour d’excellentes raisons, inquiétants. » 

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Danny St-Pierre sur QUB radio :   

Appartenant au groupe Canal+, CNews est dotée d’une ligne éditoriale de droite conservatrice. Certains qualifient le diffuseur de « Fox News français ».

« C’est une chaîne qui monte, commente Mathieu Bock-Côté. C’est une chaîne très vivante, très créative, qui s’oppose de plus en plus au politiquement correct. Et tous les courants de pensée y sont représentés. »

Un micro sur Europe 1

Les Français pourront également entendre Mathieu Bock-Côté chaque dimanche sur Europe 1, une station de radio privée. Il participera au Grand Rendez-vous, une émission de politique animée par Sonia Mabrouk.

« C’est une femme journaliste que j’admire. Elle est d’une intelligence foudroyante. Quand elle m’a proposé une collaboration, je n’ai pas hésité. »

Comme ses activités professionnelles outre-Atlantique se multiplient, Mathieu Bock-Côté quitte le Québec et s’installera en France. Du moins jusqu’en 2022. Il prendra d’ailleurs l’avion pour Paris dimanche.

Malgré ses nouvelles responsabilités, l’auteur de 41 ans conserve sa chronique au Journal, tout comme son rôle de panéliste à l’émission La Joute, à LCN. Il continuera également d’intervenir sur QUB radio.

Notoriété grandissante

Mathieu Bock-Côté fait partie du paysage médiatique français depuis quelques années. Depuis 2017, il occupe un poste de chroniqueur au Figaro, le plus ancien quotidien national du pays.

Son premier livre a paru dans l’Hexagone en 2016. Son plus récent, intitulé La Révolution racialiste, et autres virus idéologiques, y a été publié en avril.

« J’ai toujours aimé la France, passionnément aimé, indique l’indépendantiste originaire de Lorraine, au nord de Montréal. J’ai été élevé en lisant Le Figaro, Le Point... Avec mon père, on avait une bibliothèque très significative. Tous les grands intellectuels français s’y trouvaient. »

Mathieu Bock-Côté qualifie de « privilège » sa notoriété grandissante au royaume d’Emmanuel Macron. 

« La France croit aux idées, elle sait que les grandes questions doivent être débattues, et elle valorise la diversité des points de vue. »