/news/elections
Navigation

Élections fédérales: les Canadiens devront aller aux urnes le 20 septembre

La campagne fédérale sera lancée alors que la COVID-19 reprend de la vigueur

GEN-Conférence de presse du Premier Ministre François Legault et de Justin Trudeau à Montréal
Photo d'archives, Agence QMI Le premier ministre Justin Trudeau, que l’on voit ici lors d’une annonce à Montréal la semaine dernière, devrait déclencher des élections ce dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau déclenchera des élections générales anticipées dimanche, en vue d’un scrutin le 20 septembre prochain. La campagne électorale prendra son envol au moment même où le pays entre dans la quatrième vague de la pandémie, selon la Santé publique du Canada.

• À lire aussi: Dominique Vien candidate pour le Parti conservateur

• À lire aussi: Jérémy Gabriel ne sera finalement pas candidat pour le NPD

Des sources de l’agence de presse Reuters et du Journal confirment que le premier ministre canadien devrait se rendre chez la gouverneure générale en avant-midi, dimanche, afin de déclencher une campagne électorale qui était devenue un secret de Polichinelle au cours des derniers mois. 

  • Écoutez l'entrevue avec Alexandre Boulerice, chef adjoint du NPD et député de Rosemont La-petite-Patrie sur QUB radio :   

Après sa rencontre avec Mary Simon – en poste depuis seulement deux semaines –, M. Trudeau tiendra un point de presse afin d’expliquer pourquoi son parti appellera les Canadiens aux urnes, moins de deux ans après avoir été réélu.

Un récent sondage Léger réalisé pour le compte du Journal démontrait que 55 % des Québécois ne souhaitent pas un scrutin en septembre.

De plus, le spectre de la COVID-19 planera sur la campagne.

Le même jour où les rumeurs d’élections anticipées se confirmaient, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, déclarait que le Canada est officiellement entré dans la quatrième vague de la pandémie.

« C’est une décision irresponsable de Justin Trudeau, qui vise la mauvaise cible : en ce moment, l’adversaire, ce n’est pas l’opposition, c’est la COVID-19 », a d’ailleurs déclaré hier Yves Perron, président de la campagne du Bloc québécois et député de la circonscription de Berthier-Maskinongé.

Trudeau vise la majorité

Dans les cercles libéraux, on explique que la relance post-pandémique justifie de réclamer un nouveau mandat auprès des Canadiens.

L’élection de 2019 a eu lieu avant les importants bouleversements économiques causés par la COVID-19, soutient-on.

De plus, les élections seront l’occasion pour les libéraux fédéraux de tenter d’obtenir un gouvernement majoritaire.

Depuis deux ans, les troupes de Justin Trudeau gouvernent avec une minorité de sièges à Ottawa, ce qui force le gouvernement à obtenir l’assentiment d’au moins un parti d’opposition pour faire adopter ses politiques.

Une projection de l’analyste Bryan Breguet, en fonction des sondages parus hier, place d’ailleurs les libéraux en territoire majoritaire, avec 186 sièges.

Un coup de sonde d’Abacus accorde pour sa part 37 % au Parti libéral du Canada (PLC) contre 28 % pour le Parti conservateur du Canada (PCC) ; un score similaire à celui de Mainstreet Research (PLC : 35 %, PCC : 29 %).

Déficit jusqu’en 2070

La campagne électorale de 36 jours – le minimum prévu par la Loi – sera également l’occasion pour les Canadiens de se prononcer sur les importantes dépenses engagées durant la pandémie et pour les années à venir.

En plus des généreux programmes d’aide d’urgence déployés durant la crise, le gouvernement Trudeau a récemment annoncé son intention d’investir 101,4 milliards $ sur trois ans pour relancer l’économie.

Un rapport du directeur parlementaire du budget, publié plus tôt cet été, soulignait que le gouvernement fédéral pourrait cumuler des déficits jusqu’en 2070 si son plan de dépenses n’est pas revu à la baisse. 

– Avec les informations de Guillaume St-Pierre  

  • Écoutez le tour des actualités avec Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio:    

À VOIR AUSSI:           

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.