/news/coronavirus
Navigation

Lancement d'un programme international d'étude de la COVID longue

Lancement d'un programme international d'étude de la COVID longue
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La recherche sur les cas de COVID longue a fait un pas en avant jeudi avec le lancement d'une étude internationale visant à recueillir des données standardisées sur cette maladie.

• À lire aussi: Manifestation à Québec devant un restaurant qui teste le passeport vaccinal

• À lire aussi: Non admissibles aux vaccins, les moins de 12 ans sont à risque face au variant Delta

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Consortium international sur les infections respiratoires aiguës sévères et émergentes (ISARIC) ont annoncé le lancement d'un projet visant à rassembler des données afin de mieux cerner les caractéristiques des cas de COVID longue.

Dans une déclaration transmise par l'OMS, l'ISARIC a déclaré que la COVID longue, qui reste l'un des aspects les moins bien compris de la pandémie, était une «crise sanitaire mondiale émergente».

On sait peu de choses sur les raisons pour lesquelles certaines personnes, après avoir traversé la phase aiguë de l'infection, ont du mal à se rétablir et souffrent de symptômes persistants tels que l'essoufflement, une fatigue extrême et des affections cérébrales, ainsi que des troubles cardiaques et neurologiques.

Bien qu'un «nombre significatif» de malades de la COVID-19 souffrent ensuite du syndrome de la COVID longue, «les faits sur cette maladie sont limités et basés sur de petits nombres de patients, avec un suivi à court terme», a déclaré l'ISARIC.

«Il faut optimiser et standardiser la collecte et la communication des données cliniques entre les études (en particulier les essais cliniques) et la pratique clinique pour cette affection», ajoute l'organisation.

Ce programme de recherche commencera par une enquête auprès des personnes vivant avec une COVID longue.

Près de 205 millions de cas de coronavirus ont été enregistrés depuis l'apparition de l'épidémie en Chine en décembre 2019, selon un décompte établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Le véritable chiffre, incluant les cas non enregistrés, est certainement bien plus élevé, tandis que le nombre de personnes souffrant de COVID longue est tout simplement inconnu.

L'OMS a déclaré la semaine dernière qu'elle s'efforçait de mettre en place de meilleurs programmes de réadaptation pour les personnes atteintes par cette forme de la maladie.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres