/opinion/faitesladifference
Navigation

Passeport sanitaire : seulement les jeunes à convaincre ?

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre représenté en leader nazi, paroxysme d’une époque bien tragique qui n’a plus ni le sens des mots, mais malheureusement des symboles. C’était prévisible. À l’instant même où j’ai appris que le premier ministre François Legault annonçait l’instauration du passeport sanitaire, je présageais déjà ce moment où il nous serait expliqué par des bien-pensants que nous vivons en dictature.

Mais au-delà même d’évoquer ce terme, une association de Gatineau du Parti conservateur est allée jusqu’à représenter le premier ministre en habit nazi. Le nivellement par le bas du niveau de notre société est de nouveau prouvé. Je présume que ces gens ne tarderont pas bientôt à manifester dans les rues en arborant une étoile jaune comme signe de persécution. Ils penseront à cet instant, j’en suis certain, à ces millions de femmes, d’hommes et d’enfants persécutés et massacrés et auront l’audace de se croire leurs égaux. Audace n’est pas le mot en effet. À quand le retour de la raison ? À quand le retour des adultes ? Quel exemple pour les jeunes!

Soyons lucide: qu’un jeune de 20 ans soit récalcitrant et ait besoin d’être encouragé c’est compréhensible. Il faut user de tout ce qui est possible pour le convaincre et l’éduquer. La loterie par exemple, à mon sens, bien que preuve de l’échec du système éducatif, sera une réussite si elle permet d’atteindre le taux requis de vaccination.

En revanche que des adultes, membre d’un parti qui prétend vouloir gouverner, osent une comparaison totalement honteuse, cela laisse songeur sur l’écroulement de la culture et surtout de la raison. Quel exemple pour les jeunes ! Comment est-il possible de publier ou de comparer l’instauration d’un passeport sanitaire, qui a pour but de nous inciter à nous protéger, à un génocide qui aura décimé des millions de personnes ? Le monde d’aujourd’hui ne sait plus s'allier. Historiquement, à chaque fois que notre civilisation faisait face à une menace pour sa survie, l’humanité trouvait le moyen de faire face. Certes, par exemple, avec la conférence de Yalta, cela pouvait être temporaire, mais au moins une union existait. Depuis le début de la COVID, tout est prétexte pour se désunir. C’est comme-ci l’humanité n’attendait que ça.

Un effort de guerre

Pendant cette période, les conflits ont été quotidiens, les divisions ont été multipliées, les vies changées. Et alors que vient la possibilité de retrouver une existence quasi normale, certains et certaines refusent d’avancer préférant conserver leur état comme si le monde n’avait rien connu. Ancien militaire, j’aimerais dire à ces personnes que cela est à mon sens un effort de guerre. Tout comme le jeune de 20 ans qui ne pensait pas risquer sa vie face à l’ogre nazi dans les Ardennes, il faut parfois mettre de côté ce qu’on prévoyait, dépasser ses croyances pour se battre pour une cause qui nous dépasse. L’humanité est cette cause, notre liberté en est une autre.

Alors au lieu de représenter nos dirigeants en leader nazi, ces personnes devraient relire l’histoire de ces jeunes gens qui ont au contraire combattu le mysticisme et la tyrannie. Je leur dirai d’enfiler eux aussi l’uniforme du courage. À défaut d’être en accord avec leurs convictions, ils laisseront les autres vivre normalement.

Le seul sang qu’ils verseront sera salvateur pour leur santé et celle de leurs semblables. Un prix à payer pas si cher en comparaison de ceux dont ils se pensent les égaux...

Vidian-Manuel Duraud

Ancien militaire en Europe, vivant actuellement au Québec depuis bientôt 2 ans en tant qu’analyste qualité.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.