/opinion/columnists
Navigation

Vomir sur le Québec fait avancer ta carrière!

martineau
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Question quiz du jour : comment on réussit à se faire nommer dans un important organisme fédéral mis sur pied pour lutter contre le racisme et promouvoir la tolérance ?

Mais... en vomissant sur le Québec, voyons !

Rien de mieux que d’insulter le Québec pour monter en grade dans la bureaucratie canadienne !

Ça prouve votre loyauté au multiculturalisme zélé de Justin et ça vous fait passer devant les autres candidats !

UNE COMMISSION D’ENQUÊTE SUR DEUX PATTES

C’est ce qu’a découvert l’historien et ex-candidat à la chefferie du PQ Frédéric Bastien.

Véritable commission d’enquête à lui tout seul, Bastien (qui enseigne au Dawson College) publie régulièrement sur sa page Facebook des histoires hallucinantes prouvant noir sur blanc (peut-on encore dire ça en 2021 ?) que la haine anti-Québec se porte très bien, merci, au sein des organismes fédéraux.

  • Écoutez le commentaire de Richard Martineau au micro de Danny St Pierre sur QUB radio:

Dernière histoire en date : la nomination de madame Amira Elghawaby à la Fondation canadienne des relations raciales. 

Ancienne employée du Conseil national des musulmans canadiens, madame Elghawaby, que la Fondation décrit comme « une défenseuse des droits de la personne qui a beaucoup travaillé dans les mouvements syndicaux et des libertés civiles », est une farouche opposante à la loi 21.

En mai dernier, Joseph Heath, un professeur de philosophie de l’Université de Toronto, a signé un article d’opinion dans le Globe and Mail dans lequel il s’en prenait aux gens qui voient du racisme anti-Noir et anti-Arabe partout.

Il rappelait que les Canadiens qui ont le plus été victimes du colonialisme britannique sont les Canadiens français. 

Ce qui est objectivement vrai – on n’a qu’à penser au rapport Durham ou à la déportation des Acadiens. 

Or, madame Elghawaby a relayé le texte de Joseph Heat sur son compte Twitter avec le commentaire suivant : « Je vais vomir ».

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

MADAME SENSIBLE

Eh oui, ça fait « vomir » madame Elghawaby de voir qu’un prof de Toronto affirme, preuves à l’appui, que les citoyens qui ont le plus souffert du racisme au Canada sont les francophones !

Et c’est cette dame que la Fondation canadienne des relations raciales vient de nommer (attachez votre tuque avec de la broche)... directrice des programmes et de la sensibilisation !!!

La sensibilisation, saint simonac !

Comme l’a écrit Frédéric Bastien : « Au Canada, non seulement il est permis de vomir sur la plus grosse minorité nationale du pays, en plus, ça fait avancer votre carrière ! » 

Des histoires comme ça, Frédéric Bastien en sort régulièrement. 

Des lobbys antisémites qui reçoivent de généreuses subventions de la part du fédéral, des intellectuels qui traitent les Québécois de racistes et de fascistes, etc.  

LE CRI DE PÉLO

Ce qui m’amène à la question que je me pose et que je vous pose régulièrement : ça va nous prendre combien de claques sur la gueule pour qu’on finisse par se réveiller ?

Un moment donné, si tu te laisses sans cesse insulter sans réagir, eh bien, c’est peut-être tout ce que tu mérites. 

Si tu te considères toi-même comme un tapis, ne te surprends pas si tout le monde s’essuie les pieds sur toi.

Comme le criait le poète Claude Péloquin il y a exactement 50 ans : « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? »