/finance/opinion/columnists
Navigation

La Bourse de Toronto, la «plus meilleure» au monde

Coup d'oeil sur cet article

Pour paraphraser la célèbre déclaration de Jean Chrétien selon laquelle « Le Canada est le plus meilleur pays au monde », sachez que la Bourse de Toronto est la plus meilleure Bourse au monde. 

De tous les grands indices boursiers au monde, c’est le baromètre de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX Composite, qui affiche la meilleure performance mondiale depuis la fin décembre 1999. L’indice de Toronto, en incluant les dividendes, selon RBC Capital Markets, a rapporté un rendement annualisé de 6,9 % au cours des 21 dernières années. Concrètement, cela signifie qu’un investissement de 1000 $ dans l’indice canadien à la fin de 1999 valait à la fin de juillet 2021 la somme de 4241 $, voire quatre fois plus. Pour un gain de 3241 $.

Un portefeuille REER de 100 000 $ placé strictement dans l’indice de Toronto vaut aujourd’hui 424 100 $, soit une appréciation de 324 100 $

Mieux que New York

À titre de comparaison, le plus important indice boursier au monde et principal indice de la Bourse de New York, soit le S&P 500, a affiché, en dollars canadiens, un rendement annuel composé de 6,5 % lors de la même période.

Un placement de 1000 $ dans le S&P 500 s’élève aujourd’hui à 3901 $ (+ 2901 $). Ou 390 100 $ (+ 290 100 $) pour un portefeuille REER de 100 000 $ à la fin de 1999. 

Sur ce long terme de 21 années, les deux principaux indices nord-américains ont passablement dépassé le NASDAQ, dont le rendement annualisé est 5,4 %. Et ce, en dépit de la super performance du NASDAQ lors des dernières années en raison du boom des titres de la haute technologie.

Vous remarquerez dans le tableau ci-contre que la performance des indices de Toronto et de New York a nettement surpassé celle des indices européens et asiatiques depuis le début des années 2000.

Hausses et baisses

Depuis 1999, la Bourse de Toronto a affiché 15 années à la hausse et six années à la baisse, dont 2001 (- 13,94 %), 2002 (- 13,97 %), 2008 (- 35,3 %), 2011 (- 10,67 %), 2015 (- 11,09 %) et 2018 (- 11,64 %).

La meilleure année boursière canadienne fut 2009, avec une progression de 30,7 %.

Durant la même période, le S&P 500 de New York a progressé pendant 14 années. Il a terminé l’année en baisse à cinq reprises. Et deux années ont été bouclées à 0 % ou presque. La pire année de l’indice américain fut 2008 avec un recul de 38,5 % et la plus rentable a été 2013 avec un gain de 29,6 %. 

Rendement et appréciation des grands indices boursiers de décembre 1999 à fin juillet 2021 

INDICE  RENDEMENT ANNUALISÉ TRANCHE DE 1000$ TRANCHE DE 100 000$
S&P/TSX Toronto 6,9 % 3242 $ 324 200 $
S&P 500 New York  6,5 % 2901 $ 290 100 $
Nasdaq New York 5,4 % 2100 $ 210 000 $
MSCI Émergent 3,8 % 1218 $ 121 800 $
DAX Allemagne 3,9 % 1165 $ 116 500 $
CAC France 0,6 % 134 $ 13 400 $
Hang Seng Hong Kong 1,3 % 314 $ 31 400 $
Shanghai Chine  4,7 % 1265 $ 126 500 $
Nikkei Japon 0,7 % 158 $ 15 800 $

Source : le rendement annualisé a été calculé par RBC Capital Markets